Nous sommes habitués à ce que les chats ressemblent à de douces boules de poils qui nous regardent avec des yeux angéliques pleins d’innocence. Mais Chirico, une chatte japonaise, n’est pas du tout de ce genre.

À première vue, elle ressemble à un ours en peluche qu’on ne peut pas s’empêcher de câliner. C’est parce qu’elle est une selkirk rex, une race unique connue pour sa fourrure bouclée et son allure photogénique.

Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens
Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens

Mais dès que vous posez vos yeux sur ses expressions faciales, vous remarquez une sorte de loup déguisé en mouton. Parce que Chirico est une sacrée chatte en colère. Étoile montante d’Instagram, Chirico a aujourd’hui 1 495 fans qu’elle divertit avec de petites mises à jour amusantes de sa vie quotidienne.

Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens
Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens

Malgré le visage de Chirico qui semble fâché en permanence, sa propriétaire affirme que ce n’est pas vraiment une chatte en colère. « C’est une chatte douce avec de nombreuses expressions faciales différentes. »

Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens
Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens

Apparue pour la première fois dans le Montana en 1987, la race selkirk rex est une race relativement nouvelle, mais elle a déjà acquis un statut culte auprès des gens qui l’adorent pour sa belle fourrure bouclée. Cette fourrure inhabituelle est le résultat d’une mutation naturelle trouvée dans une portée de chatons provenant d’un chat bleu écaille de tortue et d’un chat blanc.

Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens
Voici Chirico, une chatte aux expressions faciales sévères qui a toujours l’air de juger les gens

Selon Pet Finder, Newman de la chatterie Noface à Livington, dans le Montana, a été surpris de constater que DePesto la chatte était porteuse « du gène dominant du pelage bouclé, mais aussi du gène récessif des poils longs ». Cela s’est produit parce que les deux parents possédaient au moins une copie du gène des poils longs pour produire une progéniture à poil long.