Salut ! Je m’appelle Orin et j’adore voyager. J’ai toujours aimé les chats et je rêve d’en avoir un, mais je traverse de nombreuses frontières internationales et je crains que ce ne soit trop difficile. La route est souvent solitaire et je veux toujours jouer avec des animaux errants pour atténuer ce sentiment, mais ils ont généralement trop peur des gens.

Quand je suis arrivé en Turquie dans le cadre d’un voyage touristique, je ne pouvais pas croire combien de chats errants vivaient dans les rues et les cafés et à quel point ils étaient amicaux ! Si je restais à un endroit quelques minutes à peine, il était garanti que l’un d’entre eux courrait pour être caressé… et peu de temps après, un autre ! Je crois que cela reflète le coeur chaleureux du peuple turc, qui s’est engagé à prendre soin de ces animaux, à les nourrir et même à leur construire des maisons adorables.

Un jour, je me promenais au bord du canal du Bosphore et j’ai vu quelque chose que je n’aurais jamais imaginé possible : deux chats qui se faisaient un câlin, inséparables. Je n’ai jamais vu de chats, encore moins errants, se comporter de la sorte.

Inutile de dire que j’ai adoré Istanbul et que je suis impatient d’y retourner. Les bonnes personnes, la nourriture délicieuse et, bien sûr, les petites bêtes poilues me manquent.

Plus d’infos : pacificreverie.com | Instagram (source)

J’ai photographié deux chats errants qui se faisaient un câlin et je jure que ce n’est pas une mise en scène

J’ai photographié deux chats errants qui se faisaient un câlin et je jure que ce n’est pas une mise en scène

J’ai photographié deux chats errants qui se faisaient un câlin et je jure que ce n’est pas une mise en scène

J’ai photographié deux chats errants qui se faisaient un câlin et je jure que ce n’est pas une mise en scène

J’ai photographié deux chats errants qui se faisaient un câlin et je jure que ce n’est pas une mise en scène