Le jour de la Saint-Valentin, une femme a entendu des cris venant de son jardin. Là, elle a trouvé un chat errant grelottant et mal en point, debout dans la neige. Le tabby roux a donné un coup de patte sur sa porte, miaulant comme s’il demandait de l’aide.

La femme, bénévole pour Un chat à la fois, une organisation à but non lucratif pour les chats dans le besoin au Québec, a envoyé un message et une photo du chat à Marie Simard, fondatrice d’Un chat à la fois.

PUBLICITÉ
Un chat errant grelottant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer
Marie Simard

« Elle [la sauveteuse] a dit qu’elle savait que nous ne prenions pas de chats adultes et qu’elle cherchait à l’aider », a déclaré Marie. « Dès que j’ai vu sa photo, ça m’a brisé le coeur. Je lui ai dit de l’emmener à notre clinique partenaire pour qu’il soit examiné. Son visage en disait long sur sa condition. Il est resté devant sa porte pendant un moment, et dès que je lui ai dit de le prendre, il n’a même pas essayé de s’enfuir. »

Un chat errant grelottant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer
Marie Simard

À la clinique, le vétérinaire a découvert que le chat avait effectivement besoin d’aide. Il était couvert de morsures, de puces et de tiques et souffrait de gelures, de dents pourries et de diabète. Marie savait que si le chat errant n’avait pas demandé l’attention dont il avait si désespérément besoin, il n’aurait jamais survécu à l’hiver.

PUBLICITÉ
Un chat errant grelottant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer
Marie Simard

Marie a nommé le chat Aslan, d’après le lion de la série Les Chroniques de Narnia. Après quelques jours de traitements à la clinique, la santé d’Aslan s’est améliorée et il est allé vivre dans un foyer d’accueil, où il est rapidement devenu ami avec les chats de sa nouvelle mère.

Un chat errant grelottant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer
Marie Simard

Quand il est venu le temps de trouver un foyer permanent à Aslan, sa mère adoptive n’a pas pu se résigner à le séparer de sa nouvelle soeur secourue Cléo. « Il dormait juste à côté d’elle et la toilettait, et elle le toilettait aussi », a dit Marie. « Il était logique qu’ils restent ensemble. Après tout, ce sont deux chats secourus qui ont eu un départ difficile dans la vie. »

Un chat errant grelottant frappe à la porte d’une femme pour lui demander de le laisser entrer
Marie Simard

Un an plus tard, Aslan s’est avéré être le meilleur valentin que sa famille aurait pu demander.