Les Bergeron envoient peut-être les cartes de Noël les plus embarrassantes, mais les Stanley savent aussi jouer à ce jeu. Cette famille utilise le même format depuis quelques années pour capturer l’essentiel de l’éducation des garçons. Cette année, une petite soeur s’est jointe à la fête.

« La toute première fois qu’on a essayé de prendre une photo traditionnelle pour nos cartes de Noël, on a eu des résultats hilarants », a déclaré Jonathan Stanley au site Bored Panda. « On était de nouveaux parents avec un enfant d’un an et tout a mal tourné. Notre bébé a pleuré, il y avait du vent, l’éclairage changeait continuellement. Si deux d’entre nous paraissaient bien, le troisième clignait des yeux. On a tellement ri de la médiocrité des photos qu’on a décidé de les envoyer telles quelles et notre famille a adoré. À partir de là, la tradition est née. Au lieu d’essayer d’envoyer des cartes parfaites, on a décidé d’envoyer quelque chose qui représente le chaos de la parentalité. »

Cette famille a commencé à faire des cartes de Noël « vraie vie » il y a 5 ans et elles deviennent de plus en plus folles à mesure que les enfants grandissent

Cette famille a commencé à faire des cartes de Noël « vraie vie » il y a 5 ans et elles deviennent de plus en plus folles à mesure que les enfants grandissent

Cette famille a commencé à faire des cartes de Noël « vraie vie » il y a 5 ans et elles deviennent de plus en plus folles à mesure que les enfants grandissent

Cette famille a commencé à faire des cartes de Noël « vraie vie » il y a 5 ans et elles deviennent de plus en plus folles à mesure que les enfants grandissent

Cette famille a commencé à faire des cartes de Noël « vraie vie » il y a 5 ans et elles deviennent de plus en plus folles à mesure que les enfants grandissent