Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé que le Canada interdirait les armes d’assaut de style militaire après la pire fusillade de masse de l’histoire du pays. Plus de 1 500 modèles et variantes d’armes à feu de type assaut seront interdits. Ainsi, les Canadiens ne pourront plus utiliser, vendre ou importer ces armes à feu et leurs composants nouvellement interdits, comme le rapporte Radio-Canada.

Ces mesures, qui seront introduites pendant une période de transition de deux ans, élimineront les armes à feu militaires dangereuses des communautés, contribuant ainsi à assurer une plus grande sécurité contre la violence armée.

Le Canada interdit les armes d’assaut après la pire fusillade de masse de l’histoire du pays

Trudeau a déclaré ce qui suit : « À cause de la violence armée, des gens meurent, des familles sont en deuil et des communautés souffrent. Cela doit cesser. Les armes à feu de type assaut conçues pour un usage militaire n’ont pas leur place au Canada. En les retirant de nos rues, nous limiterons les effets dévastateurs de la violence liée aux armes à feu et contribuerons à rendre notre pays plus sécuritaire. »

Le Canada interdit les armes d’assaut après la pire fusillade de masse de l’histoire du pays

Le ministre de la Justice du Canada, David Lametti, a déclaré ce qui suit : « Les armes conçues pour le champ de bataille n’ont pas leur place dans nos rues ou dans nos communautés. Les Canadiens nous ont donné un mandat clair d’interdire ces armes dangereuses. C’est exactement ce que nous faisons avec les mesures ciblées que nous annonçons aujourd’hui ».

Le Canada interdit les armes d’assaut après la pire fusillade de masse de l’histoire du pays

En Nouvelle-Écosse, au moins 22 personnes ont été tuées lors d’une fusillade de masse les 18 et 19 avril, comme le rapporte ABC News. Le tireur, Gabriel Wortman, âgé de 51 ans, était armé de deux fusils semi-automatiques ainsi que de plusieurs pistolets semi-automatiques.