La nouvelle campagne publicitaire de la marque de mode Calvin Klein présente un homme transgenre enceinte. La campagne, publiée sur Instagram à l’occasion de la fête des Mères, a suscité un débat sur les médias sociaux. Le message accompagnant le cliché se lit comme suit : « Aujourd’hui, pour soutenir les femmes et les mères du monde entier, nous mettons en lumière les réalités des nouvelles familles ».

Roberto Bete et Erika Fernandes figurent parmi les personnages de la campagne. Roberto Bete est une star transgenre de la télé-réalité brésilienne. La publication mentionne la grossesse de Roberto Bete. Elle indique également que les deux amoureux attendent la naissance de leur fils Noah. « Erika Fernandes et Roberto Bete sont de futurs parents brésiliens », est-il écrit dans la légende de la photo. « Roberto et Erika doivent donner naissance à leur fils Noah d’un jour à l’autre. »

Cette campagne de Calvin Klein pour la fête des Mères montrant un homme transgenre enceinte suscite la colère
Calvin Klein

La publication contient également une autre image du couple au lit, montrant Roberto se caressant le ventre. Sur la photo figure le texte suivant : « Nous pouvons nous reproduire biologiquement ou avec le cœur… notre place, c’est d’aimer et d’être aimé ».

Cette campagne de Calvin Klein pour la fête des Mères montrant un homme transgenre enceinte suscite la colère
Calvin Klein

En un rien de temps, la publication est devenue virale sur les médias sociaux. Plusieurs utilisateurs ont félicité la marque de mode pour son message inclusif. Un utilisateur a déclaré : « C’est tellement beau ». Une personne a qualifié Calvin Klein de « si grande marque » et a ajouté un émoji de cœur. « C’est tellement cool », peut-on lire dans une des réactions.

Cependant, sur Twitter, une flopée de commentaires transphobes a suivi. Beaucoup ont menacé de boycotter la marque et ont attaqué la « campagne woke ». Un utilisateur a partagé l’image du couple et a déclaré : « Il est temps de te laisser tomber, Calvin Klein ».

Un utilisateur s’en est pris aux utilisateurs transphobes et à ceux qui attaquent une campagne « célébrant la diversité des familles pour la fête des Mères ». Le tweet disait : « Ce n’est pas un nouveau concept, et la réaction d’intolérance non plus. Il est choquant que les conservateurs rétrogrades n’aient pas évolué au cours des 50 dernières années. »

En réponse au contrecoup, Calvin Klein a tenu bon et a réaffirmé que la marque visait l’inclusivité. « Nous souhaitons que cette plate-forme soit un environnement inclusif et respectueux de l’individualisme et de l’expression de soi », a déclaré la société. « Chez Calvin Klein, nous tolérons tout sauf l’intolérance. Tout commentaire intolérant sera supprimé, et tout compte émettant des déclarations haineuses pourra être bloqué. »