La fabrication de « dorodango » est un passe-temps traditionnel populaire chez les écoliers japonais qui est devenu un art à part entière. Le dodorango est en fait une boule faite de boue et de terre, et les gens les affinent minutieusement et méthodiquement en « hikaru dorodango » (boulette brillante), soit des sphères parfaites et polies qui peuvent nécessiter plusieurs jours de travail.

Le processus est méditatif et profondément gratifiant, et il est considéré par plusieurs comme étant la principale motivation de cet art. Des couches de saleté fine sont appliquées au noyau de boue, formant une coquille externe dure. Le tout est ensuite poli avec un tissu pour donner au dorodango une apparence similaire à celle d’une boule de billard, parfaitement ronde et brillante à un degré incroyable. Comment de la simple saleté peut-elle devenir si brillante ?

Vous vous souvenez peut-être d’un article précédent que nous avons écrit au sujet de Japonais qui créent des sphères parfaites à partir de feuilles d’aluminium. Ces personnes se sont évidemment inspirées de l’ancienne technique de fabrication du dorodango. La fabrication de dorodango était un passe-temps oublié jusqu’à récemment, lorsque le professeur Fumio Kayo, un psychologue spécialisé dans les jeux pour enfants, l’a rendu populaire à nouveau au Japon et dans le monde entier.

Faites défiler vers le bas pour en savoir plus sur l’hikaru dorodango et dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires.

(source)

Tout commence par ramasser de la terre.

Ensuite, les roches sont séparées de la terre.

Et la mise en forme commence.

Plusieurs couches sont ajoutées au fil du temps.

Ce processus nécessite au moins 30 minutes.

Et c’est à ce moment-là que les gens se détendent le plus, car ils façonnent la balle à la perfection.

Cette étape est très délicate, car la balle peut facilement se fissurer et se briser.

Ensuite, il faut la faire sécher dans un sac en plastique pendant au moins 20 minutes.

Après avoir répété le processus plusieurs fois, le polissage commence.

Énormément de polissage…

Et elle se transforme en quelque chose qui ressemble à ça !

La couleur varie selon les différents types de terre.

Les gens sont tombés amoureux de ce projet de bricolage étrangement gratifiant.

Et ils partagent leurs propres créations sur les médias sociaux.

C’est une activité parfaite pour les groupes de méditation, les classes ou les camps.