Pendant la Seconde Guerre mondiale, la production d’un bombardier B-17 coûtait un peu plus de 200 000 $US. C’est environ 3,4 millions de dollars aujourd’hui. Et comme l’armée américaine a demandé des milliers de ces avions de guerre, elle a voulu prendre toutes les mesures pour sécuriser l’usine Boeing qui les produisait. Et par « toutes les mesures », je veux dire engager des décorateurs d’Hollywood pour construire un faux quartier à son sommet et demander à des acteurs d’habiter la zone.

Pour le protéger d’éventuelles frappes aériennes, le « quartier » a été construit en 1944 et retiré un an après la guerre. John Stewart Detlie est le décorateur d’Hollywood qui a contribué à cacher l’usine Boeing Plant 2. En utilisant les mêmes techniques que dans les villes de cinéma, de fausses rues, trottoirs, arbres, clôtures, voitures et maisons ont été mis en place pour tromper les attaquants potentiels.

En dessous, 30 000 hommes et femmes construisaient environ 300 bombardiers par mois pour soutenir la lutte contre les nazis. Les Boeing B-17 Flying Fortress ont largué plus de 640 000 tonnes de bombes sur l’Allemagne uniquement pendant le conflit, et sur les 12 731 avions Boeing construits, seulement 50 demeurent intactes à ce jour.

Dans les années 1960, les premiers Boeing 737 ont été assemblés à l’usine Boeing Plant 2, mais leur finition a eu lieu sur le site voisin de Thompson, où la production du 737 a finalement été transférée. Dans les années 1980, le site a été utilisé comme atelier d’usinage, mais cette activité a cessé lorsque le travail a été transféré dans des installations plus modernes. Finalement, la structure s’est dégradée et en 2010, Boeing a commencé la démolition de l’usine.

À première vue, on dirait une journée ordinaire dans un petit village où des gens profitent du soleil à l’extérieur

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Mais sous cette « ville paisible » se trouvait un grand secret militaire : une usine de Boeing

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine a construit un quartier entier pour dissimuler l’usine des frappes aériennes japonaises éventuelles

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Sur le toit du Boeing Plant 2, les faux arbres et les fausses structures étaient plus courts qu’une personne

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Les arbres étaient faits de grillage et de plumes

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Une plaque de rue dans le faux quartier est érigée au coin de « Synthetic Street » et « Burlap Boulevard »

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Suzette Lamoureaux et Vern Manion examinent l’un des bungalows miniatures dans le « Boeing Wonderland »

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Des structures qui ressemblent à des voitures sont garées dans une fausse rue

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Une vue aérienne du camouflage sur le dessus du Boeing Plant 2 montre que les « rues » étaient alignées avec les réels quartiers résidentiels à proximité

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Joyce Howe et Susan Heidreich se promenant au-dessus du Boeing Plant 2

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Une photo aérienne de l’usine de Boeing prise à environ 1 500 mètres d’altitude

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Des milliers d’ouvriers de Boeing se rassemblent devant le Boeing Plant 2 pour des cérémonies marquant le début de la production des bombardiers B-29, le 10 avril 1945

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Le tout premier B-52A est inauguré à l’usine de Boeing à Seattle, le 18 mars 1954

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Boeing Plant 2. Les célébrations du 5000e

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Boeing Plant 2. Des cockpits de B-17G Flying Fortress en construction

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

La chaîne de production du B-17F. Boeing Plant 2, le 14 juillet 1942

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

« Rosie the Riveter » au travail dans le Boeing Plant 2

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises
17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises

Regardez la vidéo ci-dessous pour voir la fausse ville dans toute sa splendeur

Voici à quoi l’usine ressemble aujourd’hui

17 rares photos qui révèlent une fausse ville construite pour cacher l’usine de Boeing des frappes aériennes japonaises