Au moment de la rédaction de cet article, Biden avait une avance de 5 millions de votes populaires sur Trump, pour un total de 76 994 475 voix dans l’ensemble des États, tandis que Trump était à la traîne avec 71 925 299 voix, selon les chiffres de l’Associated Press.

Le samedi 7 novembre, tous les grands médias américains ont déclaré le démocrate vainqueur, après que Biden ait reçu 20 points du collège électoral de l’État clé de Pennsylvanie, ce qui le place confortablement au-dessus des 270 requis pour devenir Président. Bien entendu, Trump a refusé de concéder l’élection et a déjà intenté une série d’actions en justice, invoquant la fraude électorale dans plusieurs des États clés revendiqués par Biden.

Biden a maintenant une avance de 5 millions de votes populaires sur Trump
AP

Il y a une semaine, le 4 novembre, trois jours avant le déclenchement de l’élection, il a été annoncé que Biden avait officiellement battu le record du plus grand nombre de votes jamais reçus lors d’une élection présidentielle américaine. L’homme de 77 ans avait alors reçu 69 512 303 votes populaires, dépassant ainsi le précédent record de Barack Obama en 2008 de 69 498 516 votes populaires. Bien sûr, Biden et Trump ont depuis dépassé ce nombre, ce qui montre en partie le taux de participation élevé de cette année par rapport aux élections précédentes.

Biden a maintenant une avance de 5 millions de votes populaires sur Trump
AP

Alors que la pression monte pour que M. Trump concède le résultat de l’élection, le procureur général des États-Unis, William Barr, a annoncé en début de semaine qu’il avait autorisé des enquêtes fédérales sur les allégations de fraude électorale du président sortant. Barr a été accusé à plusieurs reprises d’utiliser sa position pour aider Trump à réaliser des gains politiques. Quelques heures plus tard, Richard Pilger, l’un des principaux enquêteurs fédéraux américains sur les crimes électoraux, a démissionné de son poste, qu’il occupait depuis 2010.

Biden a maintenant une avance de 5 millions de votes populaires sur Trump
AP

Le secrétaire d’État Brad Raffensperger a annoncé le vendredi 6 novembre qu’un recomptage aurait lieu, car la marge entre les deux candidats était si faible. Dans l’État de Géorgie, la loi impose un recomptage si les candidats se trouvent à moins de 0,5 % l’un de l’autre. Toutefois, à moins que Trump ne remporte un de ses recours en justice, Biden a déjà dépassé le nombre de points du collège électoral nécessaire pour prendre ses fonctions.