Deux bélugas ont récemment été transportés d’un aquarium chinois vers un nouveau refuge en eau libre. Depuis près d’une décennie, Little Grey et Little White étaient à l’Ocean World de Shanghai où ils étaient forcés de faire des tours et participer à des spectacles en échange de poissons. Avant cela, ils se trouvaient dans un centre de recherche russe.

Après des années passées loin de la mer, ils ont été sauvés par l’organisme caritatif britannique Sea Life Trust, qui les a expédiés à environ 10 000 kilomètres de là vers un nouveau foyer en Islande. Les deux bélugas pourront nager en pleine mer pour la première fois depuis des années. Ils se rendront d’abord dans un refuge de la baie de Klettsvik, au large de la côte sud de l’Islande, avant d’être relâchés dans l’immense sanctuaire.

Deux bélugas sont sauvés d’un spectacle d’animaux en Chine

« Nous sommes ravis de pouvoir annoncer que Little Grey et Little White sont en sécurité dans les bassins de soins de leur sanctuaire marin et qu’ils ne sont qu’à un pas d’être relâchées dans leur nouvelle maison en eau libre », a déclaré Andy Bool, responsable de Sea Life Trust.

Deux bélugas sont sauvés d’un spectacle d’animaux en Chine

« Après une planification et des répétitions approfondies, la première étape de leur remise en liberté dans l’océan s’est déroulée aussi facilement que nous l’avions espéré et prévu. Heureusement, ils sont arrivés en Islande sains et saufs. »

Deux bélugas sont sauvés d’un spectacle d’animaux en Chine

« Little Grey et Little White sont maintenant dans leur bassin de soins au bord de la baie et auront besoin d’une courte période pour s’acclimater à leur nouvel environnement naturel et à tous les éléments extérieurs avant leur libération définitive dans le grand sanctuaire de la baie de Klettsvik, dans les îles Westman, au large de la côte sud de l’Islande. »

Deux bélugas sont sauvés d’un spectacle d’animaux en Chine

« L’équipe d’experts et les vétérinaires indépendants ont accompagné Little Grey et Little White tout au long du déménagement et ont déclaré qu’ils sont en bonne santé et se nourrissent bien après le court trajet depuis leur établissement de soins sur terre jusqu’à la mer. »