D’une certaine façon, la tolérance incarne les progrès historiques réalisés par l’humanité au fil des ans. En effet, la tolérance est une vertu qui est généralement perçue comme un élément essentiel à la construction d’une société saine et pacifique. Mais la tolérance est-elle censée avoir des limites ?

Le paradoxe de la tolérance affirme que si une société est tolérante sans limites, sa capacité à être tolérante est finalement détruite par l’intolérant. Karl Popper l’a décrit comme l’idée apparemment paradoxale que « pour maintenir une société tolérante, la société doit être intolérante à l’intolérance. » Popper développe cela en écrivant : « Je n’implique pas, par exemple, que nous devions toujours supprimer l’énoncé des philosophies intolérantes ; tant que nous pourrons les contrer par des arguments rationnels et les contrôler par l’opinion publique, la suppression serait très imprudente. Mais nous devons revendiquer le droit de les supprimer si nécessaire, même par la force. »

PUBLICITÉ

L’histoire d’aujourd’hui est étroitement liée à ce concept. Un utilisateur Twitter nommé @IamRageSparkle a récemment raconté sa rencontre avec un barman qui a remarqué qu’un client portait des symboles nazis sur ses vêtements et l’a viré du bar. Cette histoire nous montre une fois de plus combien il est important d’essayer de voir les véritables intentions des gens et de ne jamais tolérer les actes de cruauté et ceux qui choisissent de soutenir des choses horribles.

Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire
Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire
Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire
PUBLICITÉ
Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire
Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire
Un barman vire un client nazi poli de son bar et explique pourquoi il est important de le faire