Une femme dit qu’elle est « trop sexy pour travailler » après avoir dépensé 135 000 £ (150 000 € ou 230 000 $CA) en chirurgies plastiques pour ressembler à Barbie. Barbara Luna Sipos, âgée de 22 ans, de Budapest, a déclaré que son obsession pour Barbie a commencé dès son enfance. Elle rêvait de devenir un jour une « poupée vivante » et a fini par dépenser 135 000 livres sterling pour transformer son image, grâce à l’aide de son ex-mari.

« J’ai toujours voulu ressembler à un personnage imaginaire ou à une poupée humaine », a déclaré Barbara. « Mon premier souvenir d’enfance est d’avoir joué avec des poupées Barbie et j’ai commencé ma transformation en poupée à l’âge de dix-sept ans. »

Cette Barbie humaine dit qu’elle est « trop sexy pour travailler » après avoir dépensé 150 000 € en chirurgies plastiques

Barbara a subi 10 opérations, passant d’une taille de poitrine 34B à une taille 34F, rapporte Mirror. Depuis ses opérations, Barbara a quitté son emploi de réceptionniste parce qu’elle dit que son apparence et son charisme rendaient les hommes « fous ».

« J’ai réalisé que ce genre de travail n’était pas pour moi, car je vis dans une société où une femme très attirante n’a pas beaucoup d’options pour garder son emploi ou obtenir un poste plus élevé sans donner de sexe aux hommes, et je ne voulais pas ça », a-t-elle déclaré.

Cette Barbie humaine dit qu’elle est « trop sexy pour travailler » après avoir dépensé 150 000 € en chirurgies plastiques

Les opérations ont été payées par son ex-mari, qui, selon elle, aimait autant qu’elle l’apparence de la poupée. Ses interventions comprennent également des rhinoplasties pour environ 16 000 $US (14 000 € ou 22 000 $CA), une réduction du menton et de la mâchoire ainsi qu’une opération du front pour 16 000 $US également.

Barbara a également subi un lifting frontal pour 6 500 $US (5 500 € ou 9 000 $CA), un lifting des lèvres pour 3 000 $US (2 500 € ou 4 000 $CA), des traitements de remplissage des lèvres pour 8 000 $US (7 000 € ou 11 000 $CA), un lifting des fesses brésilien pour 10 000 $US (9 000 € ou 13 500 $CA) et même une chirurgie du vagin pour 7 000 $US (6 000 € ou 9 500 $CA).

Cette Barbie humaine dit qu’elle est « trop sexy pour travailler » après avoir dépensé 150 000 € en chirurgies plastiques

Selon Yahoo News, son look a un inconvénient : parfois, les gens ne la prennent pas au sérieux. Barbara dit qu’elle essaie de s’entourer de « personnes ouvertes d’esprit », car elle aime « les impressionner » en prouvant qu’elle n’est pas seulement une « bimbo sans cervelle ». Malgré toutes ses interventions et son look de Barbie, elle affirme qu’il n’est pas prévu de freiner les opérations.

Cette Barbie humaine dit qu’elle est « trop sexy pour travailler » après avoir dépensé 150 000 € en chirurgies plastiques

La « Barbie humaine » a prévu une troisième rhinoplastie, une opération d’ablation des côtes et des injections dans les fesses pour l’avenir.