Les mères de soldats russes capturés ont été invitées par les autorités ukrainiennes à venir chercher leurs fils. Les mères de plus de 200 soldats du Kremlin retenus en captivité ont été informées de la marche à suivre pour se rendre à Kyiv où leurs fils leur seront rendus. « Une décision a été prise de remettre les soldats russes capturés à leurs mères si elles viennent les chercher à Kyiv, en Ukraine », a déclaré le ministère de la Défense.

Des prisonniers de guerre ont été filmés en train de sangloter, disant « nous ne voulons pas de cette guerre » et affirmant avoir été utilisés comme de la « chair à canon » par les commandants, rapporte le Daily Mail. « Ce n'est pas notre guerre. Mères et épouses, allez chercher vos fils et maris. Ils n’ont pas besoin d'être ici », a déclaré un soldat blessé assis devant un drapeau ukrainien.

Security service SBU

« Si vous avez reçu la confirmation que votre fils est en captivité chez nous, les mères des soldats russes doivent se rendre à Kyiv », est-il écrit dans un message envoyé aux familles russes sur Telegram. « L'armée fasciste de Poutine a envahi et fermé l'espace aérien. Rendez-vous à Kaliningrad ou à Minsk. De là, prenez un bus ou un taxi jusqu'à la frontière polonaise. »

Twitter

« Ensuite, à travers le territoire de la Pologne, vous devez vous rendre au poste de contrôle de l'Ukraine. Là, vous serez accueilli et escorté jusqu'à Kyiv, où votre fils vous sera remis. Nous, Ukrainiens, contrairement aux fascistes de Poutine, ne sommes pas en guerre contre les mères et leurs enfants captifs. Nous vous attendons à Kyiv ! »

Twitter

Les chefs de la défense ukrainienne ont également lancé une ligne d'assistance téléphonique nommée « Revenez vivants d'Ukraine » offrant un soutien aux parents de soldats russes tués ou capturés. Les Ukrainiens au grand coeur offrent également du thé et de la nourriture aux soldats capturés et les laissent appeler leurs mères par vidéo, selon les rapports locaux.

REUTERS

Parallèlement, le Comité des mères de soldats de Russie, qui aide les familles de militaires, a déclaré avoir été inondé d'appels de parents inquiets pour leurs enfants depuis que la guerre a éclaté jeudi dernier. Une vidéo diffusée sur les médias sociaux montre un jeune homme en uniforme de l'armée russe disant : « Maman et papa, je ne voulais pas venir ici. Ils m'ont forcé ».