Un astéroïde nommé d’après un ancien dieu du chaos égyptien prend de la vitesse alors qu’il se dirige vers la Terre. L’objet de 330 mètres de large, nommé 99942 Apophis, a été découvert pour la première fois en 2004 par des chercheurs de l’Institut d’astronomie de l’université d’Hawaï.

L’équipe suit l’astéroïde depuis lors et a déterminé qu’il s’approchera de la Terre en 2029 avant d’avoir un impact potentiel sur notre planète en 2068. Les astronomes pensaient auparavant qu’il n’y avait aucune chance d’un impact potentiel en 2068, mais les choses ont changé lorsque les chercheurs ont découvert qu’Apophis prenait de la vitesse.

Un astéroïde nommé d’après le « Dieu du chaos » se dirige vers la Terre

L’astéroïde est maintenant sous l’effet Yarkovsky, ce qui signifie que certaines parties de l’astéroïde se réchauffent plus rapidement que d’autres. « Avant la détection de l’accélération de Yarkovsky sur Apophis, les astronomes avaient conclu qu’un impact potentiel avec la Terre en 2068 était impossible », ont expliqué les chercheurs dans un communiqué. « La détection de cet effet agissant sur Apophis signifie que le scénario d’impact de 2068 est toujours possible. »

Dave Tholen, membre de l’équipe de l’université d’Hawaï, a expliqué que cette réalisation est le résultat d’observations obtenues grâce au télescope Subaru au début de cette année.

« Nous savons depuis un certain temps qu’un impact avec la Terre n’est pas possible à l’approche de 2029 », a déclaré Tholen. « Les nouvelles observations ont révélé l’accélération Yarkovsky d’Apophis, et elles montrent que l’astéroïde s’éloigne d’une orbite purement gravitationnelle d’environ 170 mètres par an, ce qui est suffisant pour maintenir le scénario d’impact de 2068 en jeu. »

Des astronomes effectuent actuellement des observations pour obtenir plus d’informations sur l’amplitude de l’effet Yarkovksy et la façon dont il affecte l’orbite d’Apophis afin de déterminer les chances d’un impact. En attendant, les scientifiques voient le bon côté des choses, car le survol d’Apophis en 2029 sera un événement très spécial.

Paul Chodas, directeur du Center for Near Earth Objects Studies, a expliqué qu’Apophis est « l’un des 2 000 astéroïdes potentiellement dangereux actuellement connus », de sorte que son survol pourrait fournir aux chercheurs « d’importantes connaissances scientifiques qui pourraient un jour être utilisées pour la défense de la planète ».