Anonymous, un groupe international de hackers renommé, a déclaré une cyberguerre contre Vladimir Poutine et la Russie, dans un message vidéo diffusé dimanche. « Monsieur Poutine, votre invasion de l'Ukraine a montré que votre régime n'a aucun respect pour les droits de l'homme ou l'autodétermination de vos voisins », indique le message. « Vous avez montré que vous n'êtes pas mieux que les gouvernements impérialistes que vous critiquez et le monde entier peut voir à travers votre propagande. »

Anonymous prévient Poutine qu'il devra faire face à « des cyberattaques sans précédent venant des quatre coins du monde. Les membres d'Anonymous ont déclaré la cyberguerre contre votre régime agressif et de nombreux sites gouvernementaux ont été mis hors ligne ces derniers jours ». Le message poursuit en disant que ce n'est que le début. « Bientôt, vous ressentirez toute la colère des hackers du monde entier. »

Les sites Web de la Russie ont été mis hors service vendredi et samedi

GETTY

Certains sites Web du gouvernement russe, dont ceux du Kremlin et du ministère de la Défense, étaient hors service samedi, alors que l'invasion de l'Ukraine par le pays progresse. Les raisons exactes de ces pannes ne sont pas immédiatement claires, mais le groupe international de piratage Anonymous a affirmé qu'il attaquait les sites.

« Anonymous mène actuellement des opérations visant à maintenir hors ligne les sites gouvernementaux en .ru et à diffuser des informations au peuple russe afin qu'il puisse se libérer de la machine de censure d'État de Poutine », a déclaré le groupe dans un tweet.

Vendredi, les mêmes sites Web russes ont été mis hors ligne pendant un certain temps, mais la Russie a nié avoir été attaquée par Anonymous, selon les médias d'État. C'est le troisième jour consécutif où des sites Web russes sont inaccessibles, du moins pendant un certain temps.

Anonymous : combattants de la liberté ou cyberterroristes ?

Anonymous

Anonymous est un collectif et un mouvement international décentralisé d'activistes et d'hacktivistes, principalement connu pour ses diverses cyberattaques contre plusieurs gouvernements, institutions et agences gouvernementales, entreprises et l'Église de scientologie.

Des dizaines de personnes ont été arrêtées pour avoir participé à des cyberattaques d'Anonymous dans des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, les Pays-Bas, l'Espagne, l'Inde, la Turquie et la Grèce.

Les évaluations des actions et de l'efficacité du groupe sont très variables. Ses partisans ont qualifié le groupe de « combattants de la liberté » et de « Robin des Bois numérique », tandis que ses détracteurs l'ont décrit comme une « bande de cyberlyncheurs » ou un « groupe de cyber terroristes ». En 2012, Time a classé Anonymous parmi les « 100 personnes les plus influentes » du monde.