Le photographe animalier Sam Davis, âgé de 58 ans, prenait des photos d’animaux sauvages dans une réserve naturelle du Maryland, aux États-Unis, lorsqu’il a vu un héron capturer et engloutir une anguille et s’envoler. Mais soudain, l’anguille a transpercé la gorge de l’oiseau et s’est retrouvée suspendue dans le vide sous le héron alors qu’il était dans les airs.

L’anguille serpent est un poisson serpentiforme de la famille des Ophichthidae. Elle possède une pointe dure pour creuser dans le sable mou au fond de l’océan où elle passe la plupart de son temps. Lorsqu’elle est dévorée vivante par un prédateur, elle peut s’échapper de l’animal en utilisant la pointe de sa queue pour percer la paroi de l’estomac du prédateur afin d’échapper à la digestion.

Jam Press

« Je suis allé dans la réserve naturelle pour photographier des renards et des aigles et tout ce qui pouvait être intéressant », a déclaré Davis, selon le Daily Mail. « Il y a deux jeunes aigles qui ont vu la situation difficile du héron et qui se sont mis à le suivre. Je suppose qu’ils attendaient leur repas. »

Jam Press

« Au début, j’ai cru que le héron avait été mordu au cou par un serpent ou une anguille », a déclaré le photographe. « Quand je suis rentré à la maison et que j’ai regardé les photos, j’ai vu qu’une anguille lui sortait du cou. Je pouvais voir ses yeux et qu’elle était toujours en vie. »

Jam Press

« Les employés de la réserve ont dit qu’ils n’avaient jamais rien vu de tel auparavant », a déclaré Sam, qui partage ses photos avec les fans de la nature sur sa page Instagram. « C’est une sorte de photo morbide. Il y avait aussi un renard qui venait de remarquer qu’un animal était en détresse. Il s’est mis à suivre le héron tout en gardant un oeil sur les aigles. »

Jam Press

Les scientifiques ont récemment découvert que le remarquable mécanisme d’évasion de l’anguille serpent ne lui permet pas toujours de survivre. Bien qu’elle ne soit pas digérée vivante, elle reste souvent piégée dans le corps du prédateur et meurt rapidement dans la cavité intestinale.

Jam Press