Chris Herbert a perdu sa jambe en 2007 lorsqu’une bombe a explosé près de son véhicule de l’armée britannique à Basra, en Irak. Âgé de seulement 19 ans à l'époque, il a également perdu son meilleur ami, décédé dans l'attaque. Une telle expérience tragique et traumatisante pourrait facilement détruire le moral d'un homme et le laisser plein de haine. Mais pas Chris. Il a réussi à garder une vision positive de la vie et refuse de laisser les gens le démoraliser.

Avec la vague antimusulmane dans de nombreux pays occidentaux, certaines personnes ont vu un précieux outil de propagande en Chris. Regardez ce qu'ils ont fait à ce brave soldat qui servait son pays ! Sauf qu'il ne voulait rien savoir de leurs opinions haineuses. Frustré par le racisme qui l'entourait et par les suppositions que les gens faisaient à son sujet à cause de son expérience, il a décidé qu'il en avait assez et a écrit un texte éloquent que tout le monde devrait lire.

Chris Herbert a perdu sa jambe en 2007 lorsqu’une bombe a explosé près de son véhicule de l’armée britannique à Basra, en Irak

Âgé de seulement 19 ans à l'époque, il a également perdu son meilleur ami, décédé dans l'attaque

Depuis l'expérience traumatique, on lui pose constamment la même question

Alors il a décidé d'expliquer ses sentiments dans un message Facebook honnête et puissant

La publication est devenue virale alors que des gens tentent de repousser la vague antimusulmane au Royaume-Uni

Chris a réussi à garder une vision positive de la vie et refuse de laisser les gens le démoraliser

Quand un groupe islamophobe a tenté de le recruter en tant que porte-parole, ce fut la goutte de trop

Et il devait absolument en parler