Amber Heard aurait licencié son équipe de relations publiques après avoir été contrariée par les « mauvais titres » couvrant sa bataille judiciaire contre son ex-mari Johnny Depp, âgé de 58 ans. L’actrice de 36 ans, qui était représentée par Precision Strategies, a engagé la société de conseil Shane Communications, basée à Los Angeles, en prévision de son témoignage plus tard cette semaine.

Depp poursuit son ancienne compagne pour diffamation suite à un article de 2018 qu’elle a écrit dans le Washington Post, qui, selon ses avocats, laisse faussement entendre qu’il aurait été violent envers elle physiquement et sexuellement. Heard aurait apporté ce changement de dernière minute à son équipe de relations publiques après avoir été « frustrée » que son histoire ne soit pas racontée « efficacement », selon le New York Post. « Elle n’aime pas les mauvais titres », a déclaré une source.

Amber Heard vire son équipe de relations publiques quelques jours avant son témoignage
Getty

La semaine dernière, le tribunal a appris que Heard avait menacé Depp de demander une ordonnance restrictive contre lui s’il ne continuait pas à la laisser vivre gratuitement dans trois de ses penthouses à Los Angeles. Une lettre avait alors été envoyée à l’avocat de Depp, Jacob Bloom, le 24 mai 2016, trois jours seulement après que le couple ait eu une dispute explosive, Heard affirmant que son ex l’avait frappée avec un téléphone portable, ce que Depp nie.

Amber Heard vire son équipe de relations publiques quelques jours avant son témoignage
Getty

La lettre de l’avocate de Heard à l’époque, Samantha Spector, disait que Heard n’avait pas demandé d’ordonnance restrictive contre Depp et qu’elle souhaitait trouver « des solutions à long terme loin des yeux du public ». Heard demandait « l’usage et la possession exclusifs » d’un Range Rover noir et qu’elle puisse vivre dans trois penthouses à West Hollywood, « Johnny devant continuer à payer l’hypothèque et les factures ». Elle demandait également à l’acteur une contribution de 100 000 $ pour les frais raisonnables d’avocat et de 25 000 $ pour les frais d’expertise comptable, à verser avant le 27 mai, soit trois jours après l’envoi de la lettre.

Jeudi, le tribunal a également appris que l’ex-petit ami milliardaire de Heard, Elon Musk, avait payé près de la moitié du don de l’actrice à l’American Civil Liberties Union. L’actrice s’était engagée à donner à l’organisation caritative 3,5 millions de dollars provenant du règlement de son divorce. Le jury a entendu comment le fondateur de Tesla, âgé de 50 ans, qui était en relation avec Heard de 2016 à 2017, a fait un don de 500 000 $ au nom de l’actrice.

Amber Heard vire son équipe de relations publiques quelques jours avant son témoignage
Getty

Terence Dougherty, directeur des opérations et avocat général de l’ACLU, a déclaré que l’organisme de bienfaisance avait reçu jusqu’à présent 1,3 million de dollars, Heard ayant contribué à hauteur de 350 000 $, Depp ayant donné 100 000 $ et 350 000 $ provenant de la société d’investissement Fidelity. Il a ajouté que 500 000 $ provenaient de la société d’investissement Vanguard, qui, selon lui, était un « fonds créé par Elon Musk ». Terrence a déclaré que dans les courriels échangés avec le milliardaire, l’organisme de bienfaisance considérait le don de Heard comme une « promesse » à donner sur 10 ans.

L’agent de sécurité de Depp a également témoigné jeudi, par liaison vidéo depuis son domicile de l’Essex. Malcolm Connelly, qui a d’abord travaillé pour l’acteur, ses enfants et son ex Vanessa Paradis avant de rencontrer Heard en 2010, a décrit comment l’actrice était « affectueuse » au début de sa relation avec Depp. Cependant, il a affirmé qu’elle est rapidement devenue « fougueuse » et « exigeante ». Il a déclaré : « Je pouvais voir qu’Amber voulait porter la culotte dans la relation, c’était assez évident ».

Amber Heard vire son équipe de relations publiques quelques jours avant son témoignage
Getty

Malcolm a décrit plusieurs incidents dont il dit avoir été témoin, affirmant avoir remarqué que l’actrice jetait des objets sur son partenaire, notamment un briquet ou une canette de boisson gazeuse. Il a également déclaré que Depp avait parfois des égratignures au visage. Le gardien a ensuite témoigné qu’il avait l’impression que Depp n’était « pas heureux » pendant sa lune de miel, avant d’ajouter que ses blessures semblaient devenir plus fréquentes.