Dans sa toute première interview après le procès, l’actrice Amber Heard a déclaré qu’elle est « terrifiée » à l’idée que Johnny Depp la poursuive à nouveau en justice.

Après la fin du procès en diffamation entre Amber Heard et Johnny Depp, de nombreuses personnes ont voulu interviewer les deux parties pour obtenir un scoop et connaître leurs pensées profondes sur ce qui a été sans doute le procès le plus télévisé de l’histoire des célébrités.

« J’ai tenu pour acquis ce que je pensais être mon droit de parler, non seulement de ce que j’ai vécu, mais aussi de ce que je savais », a déclaré Heard lors de son entretien avec Savannah Guthrie à l’émission Dateline.

« Je suis terrifiée », a-t-elle répondu lorsque la présentatrice lui a demandé si elle avait peur que Johnny Depp la poursuive à nouveau en justice. « Je suppose que c’est ce qu’un procès en diffamation est censé faire, il est censé vous enlever la voix ».

Amber Heard « terrifiée » à l’idée que Johnny Depp la poursuive à nouveau
NBC

Bien que Depp n’ait cessé de mentionner qu’il n’avait jamais abusé physiquement de son ex-femme, Heard affirme que « pas une seule femme ne s’est présentée et a dit qu’il les avait frappées », insinuant que ses ex ont trop peur de lui pour l’accuser.

« Regardez ce qui m’est arrivé quand j’ai parlé. Le feriez-vous ? », a-t-elle demandé.

Amber Heard « terrifiée » à l’idée que Johnny Depp la poursuive à nouveau
AFP

« Une chose que je peux vous dire, c’est que je ne suis pas rancunière. Ce serait une façon vraiment minable de me venger », a poursuivi Heard. « Je ne suis pas une bonne victime, je le comprends. Je ne suis pas une victime sympathique. Je ne suis pas une victime parfaite, je le comprends. Je ne suis pas une sainte. Je ne demande à personne de m’aimer. »

« Si vous avez des preuves, alors c’était un stratagème, c’était un canular. Si vous n’avez pas de preuve, ce n’est pas arrivé. Si vous avez un bleu, c’est un faux. Si vous n’avez pas de bleu, alors la violence ne vous a clairement pas fait de mal. Si vous l’avez dit aux gens, alors vous êtes hystérique. Si vous ne l’avez dit à personne, ce n’est pas arrivé. J’espère que cela n’aura pas d’effet dissuasif sur d’autres personnes. »

« J’espère que cela n’aura pas d’effet dissuasif sur d’autres personnes », a-t-elle conclu.