La joggeuse Kelly Herron courrait dans le Golden Gardens Park à Seattle la semaine dernière lorsqu’elle a été attaquée dans des toilettes publiques.

Après une bataille terrifiante, elle a réussi à repousser son agresseur, et le tracé enregistré par le GPS de son moniteur d’activité montre la réelle intensité de cette dure épreuve.

L’agresseur, un délinquant sexuel inscrit, a été frappé par une tournure imprévue des événements.

Plus d’info : Instagram (source)

Kelly a réussi à le neutraliser et a même réussi à l’embarrer dans une cabine en attendant l’arrivée des policiers.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

Kelly a décrit l’incident dans une publication Instagram déchirante.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

« Pas aujourd’hui, salopard », lui a-t-elle crié.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

Kelly venait tout juste de suivre un cours d’autodéfense, et elle affirme avoir utilisé tous les trucs qu’elle avait appris.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

L’agresseur de 40 ans a été arrêté et son visage est en bien pire état que celui de Kelly.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime

« Mon visage est suturé, mon corps est meurtri, mais mon humeur est intacte », a-t-elle écrit.

Un agresseur sexuel attaque une joggeuse, mais le visage de l’agresseur est en bien pire état que celui de la victime