En tant qu’importants contributeurs à la reproduction de diverses plantes, les abeilles sont l’un des pollinisateurs les plus essentiels à la nature. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (ONUAA), les abeilles sont responsables de la pollinisation de 75 % des cultures dans le monde.

Cependant, elles meurent actuellement à un rythme effréné. En l’espace de trois mois, le Brésil a perdu plus de 500 millions d’abeilles, remettant en question l’avenir de notre alimentation.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

On rapporte que 500 millions d’abeilles ont été retrouvées mortes par des apiculteurs dans quatre états brésiliens : 400 millions à Rio Grande do Sul, 7 millions à São Paulo, 50 millions à Santa Catarina et 45 millions à Mato Grosso do Sul. Les données ont été collectées de décembre 2018 à février 2019.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

Aldo Machado, vice-président de l’association brésilienne d’apiculteurs du Rio Grande do Sul, a déclaré à Bloomberg que dans les 48 heures qui suivaient, des dizaines de milliers d’abeilles mellifères de sa colonie étaient décédées des suites de maladies. « Dès que les abeilles en bonne santé ont commencé à retirer les abeilles décédées des ruches, elles ont été contaminées. Elles se sont alors mises à mourir en masse », a-t-il déclaré.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

Les chercheurs ont imputé cette situation dévastatrice à la forte augmentation de l’utilisation de pesticides. Depuis janvier, le Brésil a approuvé près de 300 nouveaux pesticides destinés à être utilisés sur les cultures.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

Les chercheurs ont trouvé des traces de pesticides, tels que le fipronil, chez certaines abeilles mortes. C’est un insecticide qui est couramment utilisé à des fins vétérinaires pour se débarrasser des puces et des tiques. L’Environmental Protection Agency des États-Unis classe le fipronil parmi les substances potentiellement cancérogènes pour l’homme.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

Cela signifie non seulement que les pesticides sont nocifs pour les abeilles, mais les effets sur les humains sont également préoccupants.

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question

Alberto Bastos, président de l’Association des apiculteurs du district fédéral du Brésil, a déclaré ce qui suit à Bloomberg : « La mort de toutes ces abeilles est un signe que nous sommes en train d’être empoisonnés ».

500 millions d’abeilles sont mortes en trois mois au Brésil et l’avenir de notre alimentation est remis en question