Les frères et soeurs plus jeunes sont formidables. Pour certaines personnes, du moins. D’autres n’en sont pas complètement convaincus, cependant, comme ces enfants malheureux, par exemple.

Comme vous pouvez le constater dans la liste ci-dessous dressée par ipnoze, tandis que l’arrivée d’un nouveau membre de la famille annonce du plaisir et de l’excitation pour plusieurs enfants, d’autres gamins voient leur nouveau frère ou leur nouvelle soeur comme un inconnu indésirable avec qui ils seront obligés de partager l’affection de leurs parents.

(h/t)

1. « Cher Dieu, merci pour le petit frère, mais j’avais prié pour un chiot. Joyce. »

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

2. Le moment où il a réalisé qu’il était maintenant l’enfant du milieu.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

3. Une soeur souhaite la bienvenue à son petit frère nouveau-né.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

4. « Avis d’expulsion. Veuillez noter que vous devez quitter les lieux au cours des 27 prochaines semaines puisque le nouveau locataire doit emménager le 10 mars 2014. Sincèrement, le département de la planification familiale. »

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

5. Le moment où tu réalises que tu n’es plus un enfant unique.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

6. Nous sommes très satisfaits de la photo pour annoncer notre grossesse. « Pas encore… »

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

7. Le moment où tu réalises que tu es maintenant l’enfant du milieu.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

8. Un jeune garçon rencontre son frère pour la première fois.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

9. Quelqu’un n’est pas content de l’annonce de la grossesse.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur

10. Le moment où tu réalises que tu n’es plus un enfant unique.

10+ enfants qui ne voulaient rien savoir d’un frère ou d’une soeur