Une vieille dame se fait arrêter pour excès de vitesse

Vieille dame : Y a-t-il un problème, monsieur l’agent ?

Policier : Madame, vous étiez en excès de vitesse.
Vieille dame : Oh, je vois.
Policier : Puis-je voir votre permis s’il vous plaît ?
Vieille dame : Je vous le donnerais bien, mais je n’en ai pas.
Policier : Vous n’en avez pas ?
Vieille dame : Je l’ai perdu, il y a 4 ans, pour conduite en état d’ivresse.
Policier : Je vois… puis-je voir votre certificat d’immatriculation s’il vous plaît ?
Vieille dame : Je ne peux pas faire ça.
Policier : Pourquoi pas ?
Vieille dame : J’ai volé cette voiture.
Policier : Volé ?
Vieille dame : Oui, et j’ai tué et découpé le propriétaire.
Policier : Vous avez quoi ?
Vieille dame : Les parties de son corps sont dans des sacs en plastique dans le coffre, si vous voulez les voir.
L’agent regarde la dame, recule lentement vers sa voiture et appelle des renforts. En quelques minutes, cinq voitures de police entourent l’auto de la dame. Un agent supérieur s’approche lentement de la voiture, serrant son arme à moitié dégainée.
Policier 2 : Madame, pourriez-vous sortir de votre véhicule s’il vous plaît ?
La dame sort de son véhicule.
Vieille dame : Y a-t-il un problème, monsieur l’agent ?
Policier 2 : L’un de mes agents m’a dit que vous avez volé cette voiture et assassiné le propriétaire.
Vieille dame : Assassiné le propriétaire ?
Policier 2 : Oui. Pourriez-vous ouvrir le coffre de votre voiture, s’il vous plaît.
La dame ouvre le coffre, ne révélant rien d’autre qu’un coffre vide.
Policier 2 : Est-ce votre voiture, madame ?
Vieille dame : Oui, voici les papiers d’immatriculation.
L’agent est tout à fait stupéfait.
Policier 2 : L’un de mes agents prétend que vous n’avez pas de permis de conduire.
La dame fouille dans son sac à main et en sort une pochette qu’elle tend à l’agent.
L’agent examine le permis. Il semble assez perplexe.
Policier 2 : Merci madame.
L’un de mes agents m’a dit que vous n’aviez pas de permis, que vous avez volé cette voiture et que vous avez assassiné et découpé le propriétaire.
Vieille dame : Je parie que le menteur vous a dit que j’étais en excès de vitesse, aussi.
On ne déconne pas avec les vieilles dames.