Toys “R” Us, numéro un mondial des magasins de jouets, s’est déclaré en faillite lundi, montrant les difficultés de la distribution traditionnelle face à l’essor du commerce en ligne.

Le géant du jouet a affirmé s’être placé sous la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites parce qu’il est incapable de payer ses dettes.

Même si Toys “R” Us promet que ses quelques 1 600 magasins mondiaux continueront de fonctionner comme d’habitude, soulignant que « la grande majorité est rentable », l’annonce n’a rien d’encourageant pour le groupe à quelques semaines du début des ventes de Noël.

Pour le moment, les activités localisées hors des États-Unis et du Canada ne font pas partie de cette procédure de faillite, a souligné le groupe, qui emploie au total 65 000 personnes dans le monde.