En collaborant avec la Fondation canadienne des Femmes, le Women’s Funding Network a lancé la campagne « Signal for Help » (signal de détresse) en avril de l’année dernière pour lutter contre la violence conjugale. Il s’agit d’un geste d’une seule main que toute personne qui se sent menacée peut montrer à une autre personne, qui pourra ensuite signaler la situation aux autorités. Aujourd’hui, on s’efforce de mieux faire connaître ce geste afin que les victimes de violence sachent comment obtenir de l’aide discrètement et que les autres puissent le reconnaître et agir.

Le geste de la main est très simple. Il suffit de tourner la paume de la main vers l’autre personne, de replier le pouce vers l’intérieur, puis de le recouvrir avec les autres doigts. Ce geste est encore mieux que les mots codés, car il a été conçu pour être discret. En effet, vous pouvez faire savoir à d’autres personnes que vous êtes en détresse sans faire de bruit ni bouger visiblement. Le geste peut être montré pendant un appel vidéo, qui est devenu notre principal moyen de communication pendant la pandémie, ou en répondant à la porte.

PUBLICITÉ
Des gens sensibilisent le public à un signe de la main récemment créé qui peut être utilisé pour informer les autres que vous êtes en danger
Des gens sensibilisent le public à un signe de la main récemment créé qui peut être utilisé pour informer les autres que vous êtes en danger

De nombreuses personnes ne se sentent pas en sécurité chez elles et dépendaient auparavant de leur lieu de travail ou d’un refuge pour se cacher de leur agresseur. Lorsque la population a été confinée, elles ont été contraintes de rester dans un environnement dans lequel elles ne se sentaient pas en sécurité et dont elles ne pouvaient s’échapper.

Le Women’s Funding Network, le plus grand réseau philanthropique pour les filles et les femmes visant l’égalité des sexes et la justice, a réalisé dès le début du confinement du Covid-19 que les victimes de violence domestique passeraient plus de temps avec leur agresseur et qu’elles auraient besoin d’un moyen de communiquer de manière non verbale qu’elles ont besoin d’aide. Le réseau a donc travaillé avec la Fondation canadienne des Femmes et lancé le signal de la main dans le cadre de la campagne #SignalForHelp.

PUBLICITÉ
Des gens sensibilisent le public à un signe de la main récemment créé qui peut être utilisé pour informer les autres que vous êtes en danger

La semaine dernière, les internautes ont redécouvert le geste de la main et ont commencé à le partager largement sur les médias sociaux. Ce geste a été motivé par le meurtre de Sarah Everard, qui n’est jamais rentrée chez elle à Clapham, dans le sud de Londres. La nouvelle de ce meurtre s’est répandue dans le monde entier et a suscité une conversation sur la sécurité des femmes dans la rue et à la maison.

Des gens sensibilisent le public à un signe de la main récemment créé qui peut être utilisé pour informer les autres que vous êtes en danger

Elizabeth Barajas-Román, présidente et directrice générale du Women’s Funding Network, explique que si l’on vous montre ce geste, vous devez poser des questions simples auxquelles une personne peut répondre par oui ou par non, pour rester discret, ainsi que des questions du type : « Voulez-vous que je vous contacte régulièrement ? » Et : « Est-ce que je peux prendre de vos nouvelles ? » L’objectif est de ne pas alerter l’agresseur et de garder la victime en sécurité.

Des gens sensibilisent le public à un signe de la main récemment créé qui peut être utilisé pour informer les autres que vous êtes en danger

Sur le site Web de la Fondation canadienne des Femmes, on dit qu’il faut vérifier soigneusement auprès de cette personne ce qu’elle voudrait que vous fassiez, car une personne qui se trouve dans une situation dangereuse sait mieux que quiconque ce qui est le plus sûr pour elle. Mais si vous savez qu’une personne est en danger immédiat, vous devez appeler les services d’urgence locaux.

Une vidéo en particulier, partagée par l’utilisateur de Twitter Harjinder Singh Kukreja, montrant comment le signe peut être utilisé dans diverses situations, est récemment devenue virale. Les gens reconnaissent que le signe devrait être rendu célèbre, ce que l’auteur du tweet encourage les gens à faire. Même si le signe a été créé pour les femmes victimes de violences, la vidéo montre qu’il peut être utilisé par toute personne se sentant en danger.