La crise sanitaire actuelle a d’abord fait des merveilles pour l’environnement, mais les gants et les masques jetables commencent désormais à polluer les océans. Les gens du monde entier sont encouragés à porter des équipements de protection individuelle (EPI) pour se protéger contre le coronavirus, mais la manière de s’en débarrasser correctement ne semble pas avoir été relayée. Les masques et les gants ont commencé à polluer les rues ces dernières semaines, et maintenant, les EPI à usage unique ont fait leur chemin jusqu’à nos océans.

À un moment donné cette année, nous avons fait des pas dans la bonne direction matière de pollution des océans. Des scientifiques ont même prévu avec optimisme que les océans pourraient être sauvés d’ici 2050. Cependant, cela n’arrivera pas si les EPI jetables ne cessent d’aboutir dans les cours d’eau.

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

L’organisation à but non lucratif Opération Mer Propre ramasse fréquemment les déchets sur la Côte d’Azur et a fait part de ses inquiétudes après avoir découvert plusieurs masques et gants jetables dans l’eau. L’organisation a publié quelques photos de ce qu’elle a trouvé sur sa page Facebook le mois dernier.

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

« Opération COVID-19 ce matin…ça y est, les premiers masques jetables sont arrivés en Méditerranée…! C’était malheureusement prévisible en voyant le nombre de masques et de gants jetés directement dans les caniveaux…plus que jamais il va falloir prendre des mesures contre toutes ces incivilités,de la cannette au masque, car celui qui jette sa cannette jettera aussi son masque…! Ce n’est que le début et si rien ne change ça va devenir un vrai désastre écologique et peut-être même sanitaire…! »

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

Laurent Lambord d’Opération Mer Propre a également exprimé ses inquiétudes sur Facebook. « Sachant que plus de 2 milliards de masques jetables ont été commandés, il y aura bientôt plus de masques que de méduses dans les eaux de la Méditerranée », a-t-il déclaré.

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

Si les masques peuvent avoir des effets bénéfiques à court terme sur la santé des personnes qui se protègent contre les coronavirus, les masques et les gants en latex qui se retrouvent dans l’océan ont forcément des effets néfastes à long terme sur l’environnement. Les masques ont une durée de vie estimée à 450 ans dans l’environnement naturel, ce qui en fait de « véritables bombes à retardement écologiques », selon Treehugger.

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

Ce problème ne se pose pas seulement en Méditerranée : de nombreux masques ont également été découverts sur les plages d’Asie. Gary Stokes, d’OceansAsia, a expliqué qu’il avait trouvé environ 70 masques sur une plage de 100 mètres de long, rapporte The Guardian.

Les masques et les gants jetables polluent désormais les océans

« Depuis que la société a commencé à porter des masques, les causes et les effets sont visibles sur les plages », a déclaré Stokes. « Ce n’est ni pire ni meilleur que d’autres formes de pollution plastique. C’est simplement un autre objet que nous léguons à la prochaine génération. »