Il semble que le port d’un masque facial devrait faire partie du bon sens maintenant. Mais certaines personnes trouvent encore des raisons de ne pas le faire. Et lorsqu’il semble que cette question controversée est sur le point d’atteindre son point critique, des femmes courageuses interviennent.

Dans de multiples tweets, de nouvelles mamans partagent leur expérience d’accouchement avec un masque facial. Après tout, si les mères peuvent en porter un pendant les heures interminables de travail, pendant la césarienne et pendant les jours de récupération épuisants, ces grandes personnes qui s’achètent une caisse de bière au supermarché peuvent faire de même.

Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes
Des mères qui ont accouché avec un masque répondent à ceux qui refusent d’en porter un pendant 5 minutes

Selon Marley Hall, sage-femme, mère de 5 enfants et créatrice du contenu sur Instagram, le port d’un masque facial pendant le travail et l’accouchement n’est qu’un petit inconvénient à comparer aux autres défis que les mères doivent relever. « Pour de nombreuses femmes qui ont rédigé un plan de naissance avant la pandémie, leurs choix étaient vraiment limités. »

« Les mères dont la présence de Covid-19 a été confirmée ou suspectée ont été séparées de leur bébé, ce qui peut avoir un impact énorme sur l’établissement de liens affectifs, la dépression post-partum et l’allaitement. Cela va à l’encontre des conseils de l’Organisation mondiale de la santé, qui recommande qu’elles restent toujours avec leur bébé. »