La prochaine fois que vous voudrez vous plaindre de la chaleur, ayez une pensée pour cette infirmière en Chine qui travaille pour la prévention du COVID-19. Des images virales la montrent en train de soulever les jambes de son pantalon après avoir retiré ce qui ressemble à des sacs en plastique de ses pieds. Ensuite, des « seaux de sueur » s’écoulent de l’intérieur de son pantalon.

La vidéo aurait été filmée à Urumqi, la capitale régionale du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, le samedi 8 août, alors que la travailleuse de la santé faisait une pause pendant son quart de travail. Ce jour-là, la température moyenne à Urumqi était de 29°C.

Sans surprise, la séquence est devenue virale et des millions d’internautes en Chine ont salué la femme comme une héroïne. Les images ont été diffusées par People’s Daily, le journal officiel du Parti communiste chinois.

COVID-19 : une infirmière déverse des « seaux de sueur » de sa combinaison Hazmat à la fin de son quart de travail

« Le 8 août, le personnel médical d’Urumqi, dans le Xinjiang, a fait une pause dans la prévention des épidémies. Lorsque la travailleuse médicale a levé son pantalon, la sueur a coulé de l’intérieur. Merci au personnel médical pour votre dur labeur ! »

COVID-19 : une infirmière déverse des « seaux de sueur » de sa combinaison Hazmat à la fin de son quart de travail

Le Xinjiang est au centre d’une épidémie locale de coronavirus qui a vu plus de 500 personnes y être infectées depuis la mi-juillet. Pour tenter de stopper la propagation et d’éradiquer les infections, les autorités locales de la région ont imposé des mesures de confinement sévères.

COVID-19 : une infirmière déverse des « seaux de sueur » de sa combinaison Hazmat à la fin de son quart de travail

Des personnes qui ont commenté la vidéo en Chine ont loué le travail difficile et épuisant de travailleurs et travailleuses comme celle qui est présentée dans la vidéo. L’un d’entre eux a écrit : « Cela m’a fait pleurer. Merci de travailler si dur, chers anges ! »

Un autre a dit : « Oh mon Dieu, c’est choquant ! Les travailleurs de la santé sont nos véritables héros ! » Un troisième a écrit : « L’été est si chaud et ils portent tant de couches. Il est difficile de s’imaginer à quel point ça doit être dur. Merci ! »