Les hommes chauves pourraient être confrontés à des symptômes plus graves de COVID-19, selon de nouvelles recherches. « Nous pensons réellement que la calvitie est un parfait prédicteur de gravité », a déclaré l’auteur principal de la recherche au Telegraph.

Le professeur Carlos Wambier de l’université Brown a mené deux études en Espagne. Les résultats ont montré qu’un nombre disproportionnellement élevé d’hommes atteints du coronavirus emmenés à l’hôpital présentaient également une calvitie masculine.

Les hommes chauves pourraient être plus à risque de développer des symptômes plus graves de COVID-19

Dans la première étude, 71 % des 41 patients examinés étaient atteints de la COVID-19 et étaient également chauves. Le taux de base de calvitie chez les hommes blancs du même âge que les patients se situait entre 31 et 53 %. L’étude suivante a été publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology. Elle a révélé que 79 % des 122 patients masculins atteints du nouveau coronavirus dans les hôpitaux de Madrid étaient également chauves.

Les hommes chauves pourraient être plus à risque de développer des symptômes plus graves de COVID-19

Les scientifiques pensent que les hormones sexuelles mâles appelées androgènes pourraient jouer un rôle dans la perte de cheveux et donner au coronavirus une capacité accrue à prendre le dessus sur d’autres cellules. Ils ont découvert que des médicaments pour diminuer le taux d’hormone pourraient potentiellement être utilisés pour ralentir la COVID-19 et donner aux malades le temps de combattre l’infection et de se rétablir.

Les hommes chauves pourraient être plus à risque de développer des symptômes plus graves de COVID-19

S’adressant au Telegraph, le professeur Wambier a ajouté : « Nous pensons que les androgènes ou les hormones mâles sont la porte d’entrée du virus dans nos cellules ». Mais le public a été averti que les résultats ne sont pas concluants. Karen Stalbow, responsable de la politique chez Prostate Cancer UK, a déclaré au journal que « beaucoup plus de preuves sont nécessaires » avant de pouvoir commencer à administrer des médicaments pour aider les personnes atteintes de coronavirus.

Les hommes chauves pourraient être plus à risque de développer des symptômes plus graves de COVID-19

Une autre étude a révélé que les cheveux des personnes chauves pourraient bientôt repousser grâce à une nouvelle thérapie à base de cellules souches ayant donné des résultats prometteurs. Les recherches ont démontré qu’elle permet aux personnes atteintes d’un type de calvitie courant appelé alopécie androgénétique – également connu sous le nom de « calvitie masculine » ou « calvitie féminine » – de retrouver leurs cheveux.

Les hommes chauves pourraient être plus à risque de développer des symptômes plus graves de COVID-19