Un adolescent qui a participé à l’organisation d’une fête le 4 juillet, qui a attiré environ 400 personnes, a été testé positif au Covid-19. Cole Wood, qui vit à Harrisonville, dans le Missouri, admet qu’il n’a pas vraiment tenu compte du virus, mais 21 personnes qui ont participé à sa fête ont maintenant été testées positives.

« Beaucoup de gens se sont présentés et nous n’avons pas vraiment réfléchi au virus », a-t-il déclaré à Ozarksfirst. « On s’est simplement dit “ça ne nous arrivera pas”. Je crois qu’il y a eu au moins 300 personnes, mais ça pourrait être plus près de 400. »

Un homme est testé positif au Covid-19 après que 400 personnes se soient présentées à sa fête à Harrisonville

Wood s’est mis en quarantaine après avoir présenté des symptômes et subi un test, qui s’est révélé positif. « Deux ou trois de mes amis sont venus me voir et m’ont dit : “Hé, je suis malade”. J’ai dit : “Moi aussi, c’est bizarre”. On a commencé à faire le lien et on s’est dit : “Ça pourrait être mauvais.” »

Les autorités demandent à tous ceux qui ont participé à la fête de s’isoler pendant 14 jours et de garder un oeil sur eux-mêmes au cas où ils présenteraient des symptômes.

Un homme est testé positif au Covid-19 après que 400 personnes se soient présentées à sa fête à Harrisonville

Andrew Warlen, directeur du département de la santé du comté de Cass, a déclaré que même si les fêtards se portent bien, il y a des inquiétudes pour les membres plus âgés de leur famille.

« Je pense que la plupart de ces jeunes vont avoir des symptômes légers ou nuls », a déclaré Warlen. « Le problème, c’est que je ne peux pas en dire autant pour leurs parents, leurs grands-parents ou leurs enseignants. »

Un homme est testé positif au Covid-19 après que 400 personnes se soient présentées à sa fête à Harrisonville

M. Wood a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que tant de personnes se présentent à la fête, qui a eu lieu le 3 juillet, et que le fait de voir des gens tomber malades a été une « révélation ».

« Nous nous sentons tous mal d’avoir causé cette petite épidémie », a déclaré Wood au Kansas City Star. « Nous avons l’impression que nous aurions dû être plus responsables. Nous avons dit aux gens de porter des masques et nous n’avons pas invité tout le monde. »

Avertissant les autres adolescents qui envisagent de se réunir, il a ajouté : « La fête peut attendre. Ça ne vaut pas la peine que les gens tombent malades et répandent le virus. Ce n’est pas juste un virus dont on entend parler aux infos. Il affecte nos familles. Il affecte notre ville. »