Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême

Nez de squelette, langue fourchue et dents de vampire. Avec 99 % du corps tatoué, celui qui a déjà remporté le titre d’homme le plus tatoué du Brésil en 2014 est aussi devenu récemment adepte d’autres transformations : les modifications corporelles extrêmes.

À l’occasion de la Journée du tatoueur célébrée ce 20 juillet, « Caveira » se dit fier de la profession qu’il a choisie. Fernando Franco de Oliveira possède un studio de tatouage à Tatuí, dans l’intérieur de São Paulo, et se dit « accro » à la douleur des aiguilles.

Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême
Fernando Franco De Oliveira

N’ayant plus d’espace pour de nouvelles créations artistiques, Fernando a commencé à se faire des modifications corporelles. Selon lui, l’un des changements les plus « difficiles » a été effectué en mars de cette année, lorsque le tatoueur a décidé de se faire retirer le nez.

« J’ai une langue fourchue, une oreille d’orque, des dents de vampire et des implants de corne sur la tête », a déclaré Oliveira. « La dernière chose que j’ai faite pour m’effrayer pour de bon, c’est me faire retirer le nez. Je l’ai mutilé chez un gars qui fait des modifications corporelles pour avoir un visage de squelette. »

Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême
Fernando Franco De Oliveira

Fernando a déclaré que la mutilation du nez lui permet de respirer normalement, mais qu’il a dû doubler les soins pour la guérison. Pour les prochaines transformations, Fernando veut mettre d’autres implants dans sa tête et mutiler ses oreilles.

Malgré son apparence « inhabituelle », Fernando dit mener une vie normale dans l’intérieur de São Paulo. Il est marié depuis 25 ans et sa femme n’a pas de tatouage. Le couple n’a pas d’enfants. « Ma femme me respecte et je la respecte », dit-il. « Elle n’aime pas ce genre de reportage, contrairement à moi. Quand je vois une caméra, je dois absolument sauter devant cette dernière ! »

Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême
Fernando Franco De Oliveira

Avant de devenir tatoueur, le résident de Tatuí travaillait comme soudeur, mais il a été victime d’un accident du travail et a pris sa retraite. Il s’est blessé à l’épaule au travail et les séquelles ne lui permettent de travailler qu’en tant que personne handicapée.

Depuis lors, il a commencé à travailler en tant que tatoueur et a lancé son studio. Il a expliqué que son studio était ouvert pendant les premiers mois de la pandémie de coronavirus, mais qu’il a été fermé après qu’Oliveira a lui-même contracté la maladie.

Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême
Fernando Franco De Oliveira

« Je pense que je l’ai attrapé au studio parce que les clients viennent et enlèvent leur masque », raconte le tatoueur. « Tout tatouage représente huit heures pour le client, donc il n’y a pas moyen. Jusque-là, je me prenais pour un surhomme, je n’avais pas attrapé le coronavirus ».

Cet homme qui s’est fait enlever le nez pour ressembler à un orque montre à quoi il ressemblait avant sa modification extrême
Fernando Franco De Oliveira

Il veut rouvrir le studio le mois prochain, après avoir reçu les deux doses du vaccin contre la Covid. Bien qu’il n’ait pas eu besoin d’être hospitalisé, il a dit qu’il ressentait souvent les symptômes du virus. « J’ai eu un traumatisme. J’ai eu des frissons, des maux de tête, ce que je n’avais jamais eu. Je suis en très bonne santé, j’attrape rarement la grippe. Puis j’ai pensé : “Pourquoi je prendrais des risques pour de l’argent ? »