Un patient de 30 ans est mort des suites d’une infection liée au Covid-19 dans un hôpital du Texas après avoir participé à une « fête Covid », selon les responsables de la santé. La personne en question aurait cru que le virus qui a tué des milliers de personnes dans le monde n’existe pas.

Certaines personnes organisent des fêtes au cours desquelles une personne qui croit être porteuse du virus et plusieurs autres se rencontrent afin de tester si le virus est réel ou non. La Dre Jane Appleby, médecin en chef de la Methodist Hospital, a confirmé que certaines personnes qui ont des doutes organisent des « fêtes Covid » et vérifient si le virus existe vraiment.

Un conspirationniste de 30 ans est mort du coronavirus après avoir essayé de l’attraper pour prouver qu’il n’existe pas

Le patient s’est retrouvé gravement malade et est malheureusement décédé à l’hôpital après avoir contracté le virus mortel, rapporte News4SA. « C’est une fête organisée par une personne qui reçoit un diagnostic de Covid-19 », a déclaré Appleby. « Le but, c’est de vérifier si le virus est réel et de voir si quelqu’un d’autre est infecté. »

Un conspirationniste de 30 ans est mort du coronavirus après avoir essayé de l’attraper pour prouver qu’il n’existe pas

Elle a ajouté que l’état du patient s’est détérioré jusqu’à ce qu’il soit gravement malade. Il aurait ensuite changé d’avis dans les moments précédant sa mort. « Juste avant sa mort, le patient a regardé son infirmière et a dit : “Je pense que j’ai fait une erreur. Je pensais que c’était un canular, mais ce n’est pas le cas », a déclaré Appleby.

Un conspirationniste de 30 ans est mort du coronavirus après avoir essayé de l’attraper pour prouver qu’il n’existe pas

Cet incident dans le comté de Bexar, près de San Antonio, n’est qu’un cas parmi d’autres. Appleby a choisi de s’exprimer pour tenter de convaincre les gens – en particulier les jeunes – qu’ils ne sont pas invincibles.

« La maladie ne fait aucune discrimination et aucun d’entre nous n’est invincible », a-t-elle déclaré. « Je ne veux pas être alarmiste. Nous essayons simplement de partager quelques exemples concrets pour aider notre communauté à réaliser que ce virus est très grave et qu’il peut se propager facilement. »