Noël est « la période la plus merveilleuse de l’année », et en ce moment, le monde a besoin de joie. Quelle meilleure façon d’égayer le confinement qu’avec des décorations festives ? À l’échelle mondiale, 194 909 cas de COVID-19 ont été confirmés. C’est une épidémie qui a un impact important sur le fonctionnement du monde.

Naturellement, il y a un certain degré d’anxiété en ce moment, au point que même ceux qui ne présentent aucun symptôme choisissent de rester à la maison. C’est une période difficile pour beaucoup, mais dans cette obscurité, des lumières scintillantes ont émergé en banlieue.

Habituellement, les décorations de Noël en mars seraient un crime odieux. Mais la crise actuelle est loin de l’ordinaire. Au beau milieu des préoccupations liées aux coronavirus, les gens sont à la recherche d’une sorte de sanctuaire, et la joie festive pourrait bien être le moyen de le trouver.

Mike Griffin, père de trois enfants du Rhode Island, a partagé une photo avec la légende qui suit : « Mon plus jeune fils s’ennuyait aujourd’hui et a dit : “Pouvons-nous mettre des lumières de Noël sur notre arbre dehors pour nous remonter le moral ?” Les lumières sont allumées ce soir en signe d’espoir ».

Sarah Bang, de Huntsville, en Alabama, a partagé un cliché de ses décorations, écrivant : « Il y a des temps sombres à venir, mais je peux toujours répandre l’amour et la lumière dans le monde. Certaines personnes ont mentionné avoir installé des lumières de Noël pour réconforter les gens en quarantaine, en confinement ou simplement pour rappeler au monde qu’il y a encore de la lumière et de l’espoir. Voici ma contribution. #LightsForLife ».

Beaucoup plus de gens se sont joints à eux, avec un autre utilisateur qui écrit : « Ma mère pense que les gens devraient commencer à installer des lumières de Noël dans leurs fenêtres pour se rappeler qu’il y a encore de la vie et de la lumière pendant que nous restons à la maison ».

Un autre partisan de la cause a écrit : « Accrocher une lumière dans votre fenêtre. Allumez vos lumières de Noël, si elles sont toujours installées. N’oublions pas que nous sommes tous dans le même bateau ».