Un garçon de quatre ans du Colorado est décédé après que des anti-vaccins aient conseillé à sa mère de traiter sa grippe avec des huiles, des baies de sureau et en mettant des pommes de terre dans ses chaussettes.

Ces conseils ont été donnés via le groupe Facebook Stop Mandatory Vaccination, qui, avec plus de 139 000 membres, est connu pour être l’un des plus grands groupes de désinformation sur la santé de la plateforme.

Un garçon de 4 ans est mort de la grippe après que des anti-vaccins aient exhorté sa mère à ne pas lui donner de médicaments du médecin

Des membres du groupe ont déjà été accusés de diffuser des théories du complot selon lesquelles les épidémies de maladies évitables ne sont que des « canulars » perpétrés par le gouvernement. Ils auraient également contacté des parents d’enfants décédés pour affirmer – sans preuves – que les vaccins étaient responsables de leur mort.

Un message récent sur le groupe provenait de la mère d’un garçon de quatre ans, décédé depuis de la grippe. Dans son message, la mère a consulté d’autres membres du groupe tout en notant qu’elle avait refusé d’obtenir un médicament antiviral prescrit par un médecin.

Même si le garçon n’avait pas encore reçu de diagnostic, il avait de la fièvre et avait subi une crise. Deux des quatre enfants de la mère avaient reçu un diagnostic de grippe, et le médecin avait prescrit une ordonnance pour le médicament antiviral Tamiflu pour chaque membre de la famille.

La mère a expliqué en détail comment les « remèdes naturels » avec lesquels elle traitait ses enfants, comme de l’huile de menthe poivrée, de la vitamine C et de la lavande, se sont révélés inefficaces. Elle a ensuite demandé aux membres du groupe de lui donner d’autres conseils.

Les suggestions des membres du groupe incluaient l’utilisation de lait maternel, de thym et de baies de sureau, même si ces produits ne sont pas recommandés pour le traitement de la grippe. Cependant, aucun membre du groupe n’a suggéré que le garçon avait besoin de soins médicaux. Il a finalement été hospitalisé et est décédé quatre jours plus tard, selon une page GoFundMe créée par sa famille. Cela a été confirmé après vérification par NBC News.

Un garçon de 4 ans est mort de la grippe après que des anti-vaccins aient exhorté sa mère à ne pas lui donner de médicaments du médecin

Après l’incident, un porte-parole de Facebook a déclaré ce qui suit dans un communiqué : « C’est une tragédie et nos pensées vont à sa famille et à ses proches. Nous ne voulons pas de désinformation sur les vaccins sur Facebook, c’est pourquoi nous travaillons dur pour la réduire partout sur la plateforme, y compris dans les groupes privés ».

Le Colorado Department of Public Health and Environment a confirmé à NBC News que l’enfant était décédé après avoir contracté la grippe, mais n’avait aucun dossier indiquant s’il avait été vacciné ou non.

Les derniers messages de la mère ont depuis été supprimés du groupe Stop Mandatory Vaccination. Cependant, dans des messages publiés sur le groupe en 2017, elle a déclaré qu’elle n’avait pas fait vacciner ses enfants contre la grippe.