La famille de Raiden Gonzalez souhaite lui organiser une fête d’anniversaire spéciale après une année pénible au cours de laquelle son père, Adan, âgé de 33 ans, et sa mère, Mariah, âgée de 29 ans, sont morts tous les deux du COVID-19.

La famille, basée à San Antonio, au Texas, aux États-Unis, a été durement touchée par la pandémie, et la grand-mère Rozie Salinas a déclaré que Raiden ne cesse de lui dire qu’il veut retrouver sa mère.

Ce garçon de 4 ans a perdu ses deux parents morts du COVID-19 à quelques mois d’intervalle
Facebook

Son père Adan, un chauffeur de camion, est tombé malade après qu’un collègue de travail a contracté la maladie. Il a été hospitalisé peu après et est mort du virus le 26 juin.

Sa femme Mariah, une enseignante, était encore en deuil après la perte de son mari lorsqu’elle a également contracté le coronavirus en octobre. Elle est morte le 5 octobre, cinq heures après s’être sentie malade pour la première fois.

Ce garçon de 4 ans a perdu ses deux parents morts du COVID-19 à quelques mois d’intervalle
Facebook

« Sa mère lui manque beaucoup », a déclaré Rozie à NEWS4SA. « Ce matin encore, il m’a dit qu’il souhaitait retrouver sa mère et qu’il voulait juste qu’elle revienne. Mais qu’est-ce que je lui dis ? Eh bien, je lui ai dit que ce sont maintenant des anges qui veillent sur nous et nous protègent. »

Ce garçon de 4 ans a perdu ses deux parents morts du COVID-19 à quelques mois d’intervalle
Facebook

Raiden aura cinq ans le 28 novembre et la famille prévoit de tout faire pour lui remonter le moral. Ce sera une fête sur le thème des dinosaures avec toutes les choses que Raiden adore, y compris des pompiers et des camionneurs, qui ont été invités à participer à un défilé avec distanciation physique.

Rozie a également déclaré qu’elle préparait un mémorial pour sa fille et son beau-fils. Une page GoFundMe a été créée par des amis et a déjà amassé plus de 113 000 $US, soit 88 000 $US de plus que l’objectif initial.

Ce garçon de 4 ans a perdu ses deux parents morts du COVID-19 à quelques mois d’intervalle
Facebook

Rozie a déclaré que c’est la prise en charge de son petit-fils qui lui permet de continuer à vivre après la perte de sa fille. « Il me remercie toujours d’avoir choisi de m’occuper de lui, et je dois absolument penser à lui. C’est une situation difficile à gérer. »