Nous sommes peut-être en 2018, mais certaines personnes ont toujours de la difficulté à comprendre le viol et tentent de trouver des façons d’accuser la victime.

Une fille londonienne s’est tournée vers Twitter pour le crier un peu plus fort aux gens derrière, et son explication du geste haineux a touché une corde sensible chez plusieurs personnes.

Son explication lui a valu près de 7 000 retweets et plus de 7 000 « j’aime ».

Plus d’info : Twitter (source)

Si un pénis est forcé dans le vagin d’une femme, cela provoquera de la douleur, alors le corps tentera de se lubrifier puisque c’est ce qu’il fait.

Ce n’est pas une chose consciente, c’est la réaction du corps : cela ne veut pas dire que la femme a du plaisir.

Et même si la femme éprouve du « plaisir physique », et même si elle a un orgasme, cela ne veut pas dire qu’elle le voulait ou qu’elle a aimé cela.

Le corps réagit, c’est ce qu’il fait… ce n’est pas difficile à comprendre.

C’est la même chose que les personnes chatouilleuses qui n’aiment pas se faire chatouiller – il peut leur arriver de rire quand même lorsqu’elles se font chatouiller.

Ce n’est pas parce qu’elles rient qu’elles aiment cela, c’est simplement la réaction de leurs corps… elles n’ont pas vraiment le contrôle.

Certains d’entre vous doivent comprendre les effets et les implications de ce que vous dites – ça n’a aucun sens.

Savez-vous combien d’hommes et de femmes qui se sont fait violer se DÉTESTENT après avoir eu un orgasme pendant l’agression ?

Ils n’ont pas aimé se faire agresser, mais ils éprouvent des sentiments partagés puisque leur corps a répondu comme s’il avait aimé cela – leur corps s’est retourné contre eux.

Si un homme a une érection ou éjacule lors d’une agression sexuelle, cela ne veut pas dire qu’il s’est amusé non plus – ce sont des réactions involontaires.

Si tu lis ceci et tu ne peux pas comprendre que les victimes de viol peuvent avoir des orgasmes durant une agression… bloque-moi. Maintenant.