Plus de 350 éléphants sont morts en masse dans le nord du Botswana, ce qui a été décrit par les scientifiques comme un « désastre de conservation ». Une série de décès d’éléphants a été signalée pour la première fois dans le delta de l’Okavango au début du mois de mai, où 169 individus sont morts à la fin du mois. À la mi-juin, ce nombre avait plus que doublé, 70 % des décès étant concentrés autour des points d’eau, selon des sources locales qui souhaitent rester anonymes.

« Il s’agit d’une mort massive à un niveau qui n’avait pas été vu depuis très, très longtemps. En dehors de la sécheresse, je n’ai jamais vu de mort massive aussi importante », a déclaré le Dr Niall McCann, directeur de la conservation de l’organisation caritative britannique National Park Rescue.

Plus de 350 éléphants sont mystérieusement morts en masse au Botswana

Le gouvernement du Botswana n’a pas encore testé les échantillons, il n’y a donc aucune information sur les causes de ces décès ou sur le risque qu’ils pourraient représenter pour la santé humaine, rapporte The Guardian. Les deux principales possibilités sont l’empoisonnement ou un agent pathogène inconnu. L’anthrax, initialement considéré comme la cause la plus probable, a été écarté.

Plus de 350 éléphants sont mystérieusement morts en masse au Botswana

« Tandis que nous avons une mortalité massive d’éléphants près des habitations humaines à un moment où les maladies de la faune sauvage sont très présentes dans la pensée des gens, il semble extraordinaire que le gouvernement n’ait pas envoyé les échantillons à un laboratoire réputé », a déclaré M. McCann.

Plus de 350 éléphants sont mystérieusement morts en masse au Botswana

Des témoins locaux disent que certains éléphants ont été vus en train de tourner en rond, ce qui est un signe de déficience neurologique. « Si vous regardez les carcasses, certains éléphants sont tombés directement sur la face, ce qui indique qu’ils sont morts très rapidement. D’autres sont morts plus lentement, comme ceux qui erraient. Il est donc très difficile de dire quelle est cette toxine », a déclaré M. McCann.

Plus de 350 éléphants sont mystérieusement morts en masse au Botswana

Des éléphants de tous âges et des deux sexes sont morts, selon des rapports locaux. Plusieurs éléphants vivants semblent faibles et émaciés, ce qui laisse penser que d’autres vont mourir dans les semaines à venir. Le nombre réel de morts sera probablement encore plus élevé, car les carcasses peuvent être difficiles à repérer, selon les défenseurs de la nature.

Plus de 350 éléphants sont mystérieusement morts en masse au Botswana

L’empoisonnement au cyanure, souvent utilisé par les braconniers au Zimbabwe, reste une possibilité, mais les animaux charognards ne semblent pas mourir près des carcasses. Les rapports locaux indiquent qu’il y avait moins de vautours près des carcasses que prévu, mais aucun ne montrait de signes de comportement anormal. Le Covid-19 a été mentionné comme une cause possible, mais est considéré comme peu probable.

Les défenses des éléphants décédés n’ont pas été enlevées et les écologistes ont demandé aux autorités de garder les carcasses pour que les braconniers ne les prennent pas. Aucun cas de mort d’éléphant n’a été signalé dans les pays voisins.