Jeudi, l’administration de Donald Trump s’est fait vivement critiquer par les associations de défense des animaux pour avoir réautorisé les chasseurs américains à importer des trophées d’éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie.

Les autorités américaines ont renversé une précédente interdiction, imposée sous l’administration de Barack Obama, d’importer les défenses d’ivoire très prisées de cet animal menacé et dont la population en Afrique décroit rapidement.

« Le U.S. Fish and Wildlife Service va délivrer des permis autorisant l’importation des trophées d’éléphants chassés au Zimbabwe et en Zambie le 21 janvier 2016 ou ultérieurement, et ce, jusqu’au 31 décembre 2018 inclusivement », a écrit l’agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche. Une réévaluation sera menée à la mi-2018 pour envisager une prolongation de l’autorisation.

Le U.S. Fish and Wildlife Service a affirmé que l’argent recueilli grâce à la vente de permis pourrait renforcer les efforts de conservation. « La chasse sportive légale bien réglementée et encadrée peut favoriser la conservation de certaines espèces en réinjectant les fonds dans la préservation et en offrant des incitations financières aux communautés locales qui leur permettent de protéger et conserver les espèces », a affirmé un porte-parole.

(source : independent)