Donald Trump nommé « Perdant de l’année » par un magazine

Dans un article publié plus tôt cette semaine, le magazine allemand Der Spiegel a décerné le titre de « Perdant de l’année » au président américain Donald Trump. Dans l’article intitulé Der Verlierer des Jahres (le perdant de l’année), le magazine a critiqué Donald Trump pour avoir refusé d’accepter sa défaite lors de la récente élection présidentielle, ainsi que pour son approche de la pandémie de Covid-19.

« Donald Trump a toujours banalisé la pandémie, puis il est tombé malade de la Covid-19 et est devenu un super propagateur », résume Der Spiegel. Dans l’article, les journalistes Roland Nelles et Ralf Neukirch affirment que Donald Trump « ne s’est jamais préoccupé du bien commun, mais toujours d’une seule chose : lui-même ».

Donald Trump nommé « Perdant de l’année » par un magazine
AP

« Rien n’est normal sous Trump. Il refuse d’admettre la défaite. Il parle plutôt de fraude électorale massive, bien qu’il n’y ait aucune preuve de cette fraude. Tout cela n’est pas surprenant. La présidence de Trump se termine comme elle a commencé : sans décence et sans dignité. »

Donald Trump nommé « Perdant de l’année » par un magazine
AP

L’article cinglant a été publié jeudi, le jour même où le magazine Time a nommé le président élu Joe Biden et la vice-présidente élue Kamala Harris comme « Personnalité de l’année 2020 ». À la fin de chaque année, la publication élit une personne ou un groupe considéré comme le plus digne d’intérêt ou le plus remarquable.

Donald Trump nommé « Perdant de l’année » par un magazine
Time

Il ne s’agit pas nécessairement d’une approbation des convictions ou des actions du gagnant, mais d’une reconnaissance du fait qu’elles ont dominé les gros titres tout au long de l’année et ont eu un impact énorme sur les discussions que les gens ont eues.

Le rédacteur en chef du magazine a noté que le président élu et la vice-présidente élue ont remporté cet honneur pour avoir « changé l’histoire américaine, pour avoir montré que les forces de l’empathie sont plus grandes que les fureurs de la division, pour avoir partagé une vision de la guérison dans un monde en deuil ».

Le Dr Anthony Fauci, médecin américain de renom, a été nommé l’un des Gardiens de l’année par Time, aux côtés de Porche Bennett-Bey et Assa Traore, défenseurs de Black Lives Matter. Le basketteur LeBron James a également remporté le titre de sportif de l’année, le groupe K-Pop BTS a été collectivement couronné « Artiste de l’année », tandis que le fondateur de Zoom, Eric Yuan, a été déclaré « Entrepreneur de l’année ».