Dans une déclaration publiée par la Maison-Blanche le 11 janvier, le président Donald Trump a déclaré l’état d’urgence à Washington, appelant à l’aide fédérale pour soutenir les efforts d’intervention du District.

Trump a cité les raisons de cette situation comme étant les « conditions d’urgence résultant de la 59e investiture présidentielle du 11 au 24 janvier 2021 ». Selon un communiqué de presse, l’action de Trump autorise désormais le Département de la sécurité intérieure, l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) à coordonner tous les efforts de secours en cas de catastrophe, qui ont pour but d’alléger les difficultés et les souffrances causées par la situation d’urgence sur la population locale.

Cette action autorise également les autorités à fournir une assistance appropriée pour les mesures d’urgence requises, autorisées en vertu du titre V de la loi Stafford, afin de sauver des vies et de protéger les biens ainsi que la santé et la sécurité publiques, et d’atténuer ou d’éviter la menace d’une catastrophe dans le District de Columbia.

Donald Trump déclare l’état d’urgence avant l’investiture de Joe Biden
AP

Ces derniers développements font suite aux avertissements du FBI concernant des manifestations armées prévues dans les 50 capitales des États, y compris à Washington, dans les jours précédant l’investiture du président élu Biden le 20 janvier.

Le FBI aurait reçu des informations concernant un groupe armé identifié qui a l’intention de se rendre dans la capitale américaine le 16 janvier, quatre jours seulement avant l’entrée officielle du président élu Joe Biden à la Maison-Blanche. Le groupe a mis en garde contre un « important soulèvement » si le Congrès tente de démettre Trump de ses fonctions par le biais du 25e amendement.

Donald Trump déclare l’état d’urgence avant l’investiture de Joe Biden
AP

La maire du District de Columbia, Muriel Bowser, le gouverneur de Virginie, Ralph Northam, et le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, ont exhorté la population à se tenir à l’écart des événements liés à l’investiture en raison de la violente insurrection de la semaine dernière ainsi que de la pandémie mortelle de Covid-19.

Donald Trump déclare l’état d’urgence avant l’investiture de Joe Biden
AP

La déclaration de Trump intervient cinq jours après qu’une foule a pris d’assaut le Capitole pour tenter de renverser les résultats des élections de 2020. Cinq personnes sont mortes à la suite du chaos qui s’en est suivi.

Trump a affirmé à maintes reprises, sans preuves à l’appui, qu’il a été privé de la victoire électorale en raison de fraude généralisée. Il a exhorté ses partisans à marcher sur le Capitole lors d’un rassemblement organisé quelques heures avant l’émeute.

Les démocrates ont déclaré que la Chambre des représentants examinera la mise en accusation de Trump le mercredi 13 janvier.