Face aux besoins croissants de respirateurs dans les hôpitaux provoqués par le coronavirus, l’entreprise française Decathlon a décidé de suspendre la vente de ses masques Easybreath afin de réserver et donner tout le stock disponible au personnel soignant.

Récemment, deux ingénieurs italiens ont réussi à fabriquer une valve permettant de transformer les masques de plongée Easybreath de Decathlon en respirateurs artificiels grâce à l’impression 3D. Depuis, de plus en plus d’hôpitaux utilisent cette invention.

« On a donc fait le choix de bloquer la vente de nos masques afin de réserver tout le stock disponible pour le donner au personnel soignant », a déclaré l’entreprise sur son compte Twitter. 30 000 masques seront donnés, ainsi que 30 000 lunettes de piscine.

« Nous répondons aux demandes des régions les plus touchées. Nous en avons aussi donné aux services de secours, aux marins-pompiers de Marseille, aux soignants en Corse », a déclaré le porte-parole de Decathlon. Plusieurs hôpitaux ont contacté l’entreprise afin de se procurer des masques.

La marque rappelle toutefois que le masque doit être utilisé avec précaution. « Nous ne sommes pas médecins et nous n’avons pas les compétences pour appuyer un usage dans le domaine médical, mais nous nous tenons à la disposition des centres de recherche ».

En plus d’aider les hôpitaux de France, Decathlon a déjà donné 10 000 masques à l’Italie.