Plusieurs études ont montré que les couples qui se disputent sont plus susceptibles de rester ensemble. Les psychologues estiment que cela peut être le cas pour un certain nombre de raisons, la plus commune étant le fait que les disputes permettent aux couples de se concentrer sur des problèmes qui doivent être résolus avant qu’ils ne deviennent trop importants.

44 % des couples mariés croient que se disputer plus d’une fois par semaine les aide à mieux communiquer. L’étude surprenante suggère que les personnes en couple croient que les disputes sont importantes et leur permettent d’expliquer clairement leurs besoins à leur partenaire. Le fait qu’ils se disputent plutôt que de partir laisse aussi penser qu’ils sont plus engagés. En d’autres termes, en se disputant, les psychologues suggèrent qu’ils se battent également pour leur relation.

Certains psychologues affirment que le manque de disputes peut être un mauvais signe. Dans certaines dynamiques de couple, avoir l’impression que vous ne pouvez pas exprimer votre opinion ou argumenter en votre nom peut indiquer une dynamique abusive. Après tout, les abus résultent en grande partie du désir des agresseurs de faire taire leur partenaire.

Les psychologues ont remarqué qu’il y a une différence entre « une bonne dispute » et une « mauvaise dispute ». De bonnes disputes aboutissent à des actions constructives, à l’absence de ressentiment et à une vision plus saine de la vie. Les mauvaises disputes sont souvent de nature abusive et ont pour conséquence qu’un partenaire donne le contrôle à l’autre juste pour que les disputes cessent.

Le respect, c’est la clé. Si vous avez tort, excusez-vous. Cela ne vous affaiblit pas si vous vous excusez. C’est plutôt une question de respect. Les psychologues déconseillent également de comparer votre conjoint à quelqu’un d’autre.

Croyez-vous que les disputes peuvent aider les couples à s’aimer davantage ? Si oui, dites-le-nous dans les commentaires !