Un chef d’église ukrainien qui a déclaré que le mariage gay était responsable du coronavirus a maintenant lui-même contracté la maladie. Philarète de Kiev, âgé de 91 ans, a obtenu un résultat positif au test de dépistage pour le Covid-19 et est à l’hôpital où il reçoit un traitement contre le virus.

Un communiqué a été publié sur Facebook vendredi, qui a confirmé le diagnostic. « Nous vous informons que lors des tests prévus, Sa Sainteté le Patriarche Philarète de Kiev et de toute la Rus-Ukraine a été testé positif pour le Covid-19. Sa Sainteté l’évêque est maintenant sous traitement dans un hôpital. »

Un chef religieux qui a accusé le mariage gay d’être à l’origine du coronavirus a contracté le coronavirus

En mars dernier, le chef religieux a déclaré que l’apparition du coronavirus était une « punition divine ». S’exprimant à l’époque sur la chaîne de télévision nationale ukrainienne Channel 4, il avait décrit l’épidémie comme « la punition de Dieu pour les péchés des hommes, le péché de l’humanité. Tout d’abord, je parle du mariage gay », a-t-il déclaré.

Le patriarcat affirme qu’il compte actuellement plus de 15 millions d’adeptes, soit un peu plus d’un tiers des 42 millions d’habitants que compte l’Ukraine.

Un chef religieux qui a accusé le mariage gay d’être à l’origine du coronavirus a contracté le coronavirus

Basé à Kiev, le groupe ukrainien LGBT+ Insight a déclaré en avril qu’il allait engager des poursuites contre Philarète, l’accusant d’avoir fait des commentaires préjudiciables à la communauté gay et lesbienne. « Notre but est de montrer aux gens qu’il n’y a plus de place pour de telles déclarations de la part des chefs d’église en Ukraine », a déclaré à Reuters la responsable d’Insight, Olena Shevchenko.

« De telles déclarations sont très néfastes, car elles pourraient conduire à une augmentation des attaques, des agressions, de la discrimination et de l’acceptation de la violence contre certains groupes », a déclaré Maria Guryeva, porte-parole d’Amnesty International Ukraine.

Un chef religieux qui a accusé le mariage gay d’être à l’origine du coronavirus a contracté le coronavirus

Mais Philarète a refusé d’accepter tout acte répréhensible. Le service de presse du Patriarcat a déclaré ce qui suit dans un communiqué : « En tant que chef de l’église et en tant qu’homme, le Patriarche a la liberté d’exprimer ses opinions, qui sont fondées sur la morale ».

L’Organisation mondiale de la santé a publiquement dénoncé tout lien entre l’homosexualité et le coronavirus. Elle affirme que toute suggestion d’un lien entre la pandémie et l’intervention divine alimente « la stigmatisation et la discrimination ».

Un chef religieux qui a accusé le mariage gay d’être à l’origine du coronavirus a contracté le coronavirus

L’homophobie est courante en Ukraine, le mariage homosexuel étant toujours illégal. L’homosexualité n’a été décriminalisée qu’en 1991.