Bill Gates a prédit le moment où la vie pourrait revenir à la normale en 2021, affirmant que les vaccins contre le coronavirus devraient commencer à avoir un « impact mondial » au printemps. Le milliardaire de Microsoft estime également que même si nous devrons probablement continuer de vivre avec diverses restrictions, la vie « sera beaucoup plus proche de la normale qu’elle ne l’est actuellement ».

Gates a fait part de ses réflexions sur ce qui a été une « année dévastatrice » dans un nouveau billet sur son blogue, GatesNotes, promettant que de « bonnes nouvelles arriveront en 2021 ». Gates a averti que nous ne sommes « pas encore tout à fait sortis d’affaire », expliquant que les modèles informatiques suggèrent que la pandémie pourrait « s’aggraver encore au cours du prochain mois » et que nous devons nous renseigner sur la nouvelle variante du virus, qui semble se propager plus rapidement, mais ne semble pas plus mortelle.

PUBLICITÉ
Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

Des nouvelles positives

Gates il a également signalé des nouvelles positives auxquelles nous pouvons nous attendre à l’approche de 2021. « Il y a deux raisons principales d’être optimiste », écrit Gates. « La première, c’est que les masques, la distanciation sociale et d’autres interventions peuvent ralentir la propagation du virus et sauver des vies pendant que les vaccins sont mis en place.

Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

« L’autre raison d’être optimiste, c’est qu’au printemps 2021, les vaccins et les traitements dont vous avez entendu parler dans les médias commenceront à atteindre l’échelle où ils auront un impact mondial. Bien qu’il faudra encore imposer certaines restrictions (sur les grands rassemblements publics, par exemple), le nombre de cas et de décès commencera à diminuer considérablement – du moins dans les pays riches – et la vie sera beaucoup plus proche de la normale qu’elle ne l’est actuellement. »

Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

Gates, qui est le deuxième homme le plus riche du monde, a déjà dit qu’il pensait qu’une maladie mortelle était en route, prévenant le monde que nous ne serions pas prêts pour une telle pandémie mondiale. En 2018, lors d’une discussion sur les épidémies, organisée par la Massachusetts Medical Society et le New England Journal of Medicine, Gates a expliqué qu’une nouvelle pandémie tuerait probablement 30 millions de personnes en six mois, ajoutant que nous devrions nous y préparer comme nous le ferions pour une guerre.

PUBLICITÉ
Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

Collaboration sans précédent

Avançons rapidement à cette année, et l’homme d’affaires a fait don de dizaines de millions de dollars par l’intermédiaire de la Bill & Melinda Gates Foundation pour la lutte contre le coronavirus. Saluant le développement des vaccins comme une raison essentielle de garder espoir, Gates a fait l’éloge de la coopération des scientifiques du monde entier, qui ont réussi à produire plusieurs vaccins, tels que ceux développés par Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

« Étant donné l’ampleur du problème et l’urgence de le résoudre, de nombreuses sociétés pharmaceutiques voient l’intérêt de travailler ensemble de cette manière », a-t-il déclaré. « C’est semblable à la façon dont, pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont augmenté leur capacité de production à un rythme effréné en transformant des usines automobiles en usines de chars et de camions. Mais cette fois, le gouvernement n’est pas impliqué. »

Bill Gates prédit le moment où les choses reviendront à la normale en 2021
AP

« Cette coopération mondiale est l’une des raisons pour lesquelles je vois des promesses pour l’année à venir, et pas seulement celle de maîtriser la pandémie. Je crois que le monde a également la possibilité de prendre des mesures concrètes pour relever l’un des autres grands défis de notre époque : le changement climatique. »