Lundi, Bill Gates, dont la fortune est estimée à 71 milliards de dollars américains (65 milliards d’euros ou 95 milliards de dollars canadiens), a dû faire face à des questions sur son amitié avec Jeffrey Epstein, financier déchu.

Le cofondateur de Microsoft a été interrogé sur ses sentiments à l'égard d'Epstein lundi lors d'une interview accordée au programme d'information australien 7.30.

Interrogé sur sa relation avec Epstein

Gates a rétorqué : « Vous remontez loin dans le temps. Mais je vais dire pour la plus que centième fois que, oui, je n'aurais pas dû dîner avec lui ».

Alors que Gates était interviewé par la journaliste Sarah Ferguson, celle-ci a évoqué le fait qu'il avait maintenu le contact avec le délinquant sexuel condamné, malgré les souhaits et les conseils contraires de Melinda. Elle a demandé à Gates si son ex-femme l'avait averti de la « façon dont Epstein compromettait sexuellement les gens ».

« Non », a fermement déclaré Gates. « J'ai dîné avec lui, c’est tout ».

Gates a été critiqué par de nombreuses personnes.

De nombreuses rencontres entre les deux milliardaires

En 2019, Epstein, un puissant financier, s'est suicidé alors qu'il était en prison et attendait son procès pour des accusations de trafic sexuel et de conspiration, qui auraient inclus le paiement de jeunes filles de moins de 18 ans pour des actes sexuels.

Selon une enquête du New York Times de 2019, Gates a rencontré Epstein « à de nombreuses reprises », même après que ce dernier a purgé sa peine. Au moins trois de ces rencontres auraient eu lieu dans la maison de ville d'Epstein à Manhattan.

Quelques mois plus tard, Gates a révélé qu'il s'attendait à ce que les milliards de dollars issus de ses rencontres avec Epstein soient affectés à des projets philanthropiques, mais que « cet argent n'est jamais apparu ».

Jeffrey Epstein est mort en prison.

Melinda opposée à leur relation

Melinda Gates, l'ex-femme de Bill, a parlé publiquement de sa relation avec Epstein, déclarant l'année dernière qu'elle avait été un facteur dans le divorce du couple et qu'elle « n'aimait pas qu'il ait eu ces réunions ».

« Je le lui ai dit », a-t-elle affirmé. « Je détestais Epstein. Il était l'incarnation du mal. »