Au total, 57 marins ont été infectés par le coronavirus après avoir passé 35 jours en mer, malgré tous les tests négatifs effectués avant le départ. Le chalutier Echizen Maru est rentré au port en Argentine après qu’une partie de l’équipage ait commencé à présenter des symptômes du Covid-19.

Selon le ministère de la Santé de la province méridionale de la Terre de Feu, 57 marins, sur 61 membres d’équipage, ont été testés positifs au coronavirus après avoir subi un nouveau test. Cependant, tous les membres de l’équipage avaient subi une quarantaine obligatoire de 14 jours dans un hôtel de la ville d’Ushuaia.

Avant cela, les pêcheurs avaient reçu des résultats négatifs, a déclaré le ministère dans un communiqué. Sur les quatre marins restants, deux ont été testés négatifs et deux attendent toujours les résultats. Selon les rapports, deux marins ont dû être hospitalisés.

Mystère : 57 pêcheurs testés positifs au coronavirus après 35 jours en mer

« Il est difficile d’établir comment cet équipage a été infecté, étant donné que pendant 35 jours, ils n’ont eu aucun contact avec la terre ferme », a déclaré dans un communiqué Alejandra Alfaro, directrice des soins de santé en Terre de Feu. « Les provisions ont seulement été apportées du port d’Ushuaia. Une équipe examine actuellement la chronologie des symptômes au sein de l’équipage pour établir la chronologie de la contagion. »

Alfaro a également expliqué qu’il y a un cordon de sécurité autour du bateau pour s’assurer que « personne ne monte ou ne descende sans permission ».

Mystère : 57 pêcheurs testés positifs au coronavirus après 35 jours en mer

« C’est un cas qui échappe à toute description dans les publications, car une période d’incubation aussi longue n’a été décrite nulle part », a déclaré Leandro Ballatore, chef du département des maladies infectieuses de l’hôpital régional d’Ushuaia, selon MailOnline. « Nous ne pouvons pas encore expliquer comment les symptômes sont apparus. »

Mystère : 57 pêcheurs testés positifs au coronavirus après 35 jours en mer

Le Buenos Aires Times a rapporté que le chalutier appartient à une entreprise appelée Pesantar, qui fait partie du groupe New San, l’un des principaux fabricants de produits électroniques de la province.

L’Argentine a franchi les 100 000 cas de coronavirus le dimanche 12 juillet et compte 1 968 décès à ce jour. La majorité d’entre eux ont eu lieu dans la région métropolitaine de Buenos Aires.