En 2007, le photographe américain Michael Massaia a commencé à faire de l’insomnie. « Parfois, je vivais de longues périodes où j’étais incapable de dormir, alors je faisais de longues promenades », a-t-il affirmé.

Cependant, au lieu de prendre des médicaments ou de suivre une thérapie, il a décidé de commencer à photographier les divers paysages de Central Park à New York.

« Le parc semble se métamorphoser la nuit », a-t-il écrit sur son site web officiel. « Et j’étais déterminé à le photographier. »

Plus d’info : Michael Massaia (h/t)

1.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

2.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

3.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

4.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

5.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

6.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

7.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

8.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

9.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne

10.

Un photographe souffrant d’insomnie saisit des photos obsédantes de Central Park lorsqu’il n’y a personne