Le photographe polonais Arkadiusz Podniesinski a voyagé pour se rendre au site du désastre nucléaire de Fukushima le mois dernier pour voir l’emplacement de ses propres yeux.

Lorsqu’il a obtenu un permis pour entrer dans la zone d’exclusion d’environ 20 km, il a été confronté à une scène similaire à celle d’un film post-apocalyptique.

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

Des photos jamais vues révèlent la zone d’exclusion de Fukushima engloutie par la nature

«Les tremblements de terre ou le tsunami ne sont pas à blâmer pour le désastre à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, ce sont plutôt les humains», écrit Podniesinski sur son site web.

Plus d’info: podniesinski.pl