Une porte en forme de bouche de monstre, des temples pyramidaux en ruines et des vestiges de palais sortis de la jungle mexicaine comme les archéologues ont déterré deux anciennes cités mayas.

Trouvées dans la partie sud-est de l’état mexicain de Campeche, au cœur de la péninsule du Yucatan, les villes étaient cachées dans la végétation épaisse et difficilement accessible. «Les photographies aériennes nous ont aidés à localiser les sites,» a déclaré le chef d’expédition Ivan Sprajc, du Centre de recherche de l’Académie slovène des sciences et des arts (ZRC SAZU).

Le site a été visité dans les années 1970 par l’archéologue américain Eric Von Euw, qui a documenté la façade et d’autres monuments de pierre avec des dessins non encore publiés. Cependant, l’emplacement exact de la ville, appelée Lagunita par Von Euw, est resté perdu. Toutes les tentatives de la retrouver ont échoué, jusqu’à maintenant.

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

D'anciennes cités mayas trouvées dans la jungle au Mexique

Source : Discovery.com