Un homme de l’Ohio, qui a passé des heures sur un coin de rue dimanche avec un signe déclarant qu’il est un intimidateur, dit que la punition qu’il a reçue suite à son procès dans un cas de conduite désordonnée était injuste et que le juge qui l’a condamné a ruiné sa vie.

Edmond Aviv, 62 ans, semblait ignorer les klaxons et les personnes qui se sont arrêtés pour parler avec lui à South Euclid en Ohio.

« Le juge m’a détruit », a déclaré Aviv. « Ce n’est pas juste du tout. »

La phrase découle d’un conflit de voisinage dans lequel une femme dit que Aviv l’aurait intimidé elle et ses enfants handicapés pendant des années. Aviv n’a pas contesté la charge de délit de conduite désordonnée, et le juge de la Cour municipale Gayle Williams-Byers lui ordonna d’afficher la pancarte d’intimidateur pour cinq heures le dimanche dans le cadre de sa peine.

Un intimidateur d'enfants condamné à afficher ce message